RSS
RSS



 
AccueilAccueil  Die ac Nocte  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Contexte & cie » Même sur Die ac Nocte, nous possédons quelques règles, un univers bien précis à apprivoiser, à comprendre. Pour ce faire, cette partie a été faite pour vous. C’est ici que vous commencerez votre aventure, que vous trouverez de quoi comprendre le forum.
VOUS LES COPAINS, JE NE VOUS OUBLIERAI JAMAIS You have put fire between us | Rhoan 2521561984
Après une jolie année, DAN ferme ses portes. Vous pouvez lire les petites explications et les petits mots du staff ici You have put fire between us | Rhoan 3308333368

 ::  :: Cirque & Zoo
Partagez

 You have put fire between us | Rhoan

         

Idunn A. Varangr
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai débarqué à Rome le : 21/11/2018 , j’ai déjà envoyé : 509 textos, d’ailleurs, j’ai récolté : 174
You have put fire between us | Rhoan Empty
MessageSujet: You have put fire between us | Rhoan   You have put fire between us | Rhoan EmptyLun 29 Juil - 12:20


You have put fire between us
Idunn & Rhoan

L'inconvénient avec l'été, c'est que le soleil s'attarde plus longtemps dans le ciel. Illuminent encore et encore l'horizon de couleurs rosâtres. Il fut un temps bien lointain où la viking aimait contempler ces couchers de soleil sans fin. Mais trente-cinq années ne sont plus rien face aux six siècles qui ont suivi. Et ces derniers passés loin des rayons solaires lui ont fait petit à petit oublier le plaisir des journées sans fin. Installée dans l'obscurité de son bureau à la Brigade Nocturne elle rumine Idunn. D'un geste nerveux elle entortille une mèche blonde autour de son doigt de porcelaine. Cela fait trop longtemps qu'elle passe ses jours et des nuits enfermées. Elle a besoin de sortir. De prendre l'air. S'aérer l'esprit et le corps. Croiser du monde, autre que ses collègues ou ses patients de l'hôpital. Alors elle s'est elle-même assignée à une mission de surveillance en extérieur au cirque. Mais les ombres salvatrices de la nuit se font attendre...D’un geste brusque mains non moins fluide elle se lève de sa chaise et ouvre son frigo personnel dans un même élan. Ses doigts effleurent les poches vermillon avant d’en choisir une dans la pile des O positif. Quitte à aller se mêler à la foule, autant le faire le ventre plein, et s’offrir un petit régal par-dessus tout. Car de tous les groupes sanguins, il s’agit bien de là son préféré. Moins facile à obtenir car moins fréquents chez les humains, mais appréciable dans les moments comme celui-ci.

Ses lèvres sont encore humides de son repas lorsque la petite horloge de son bureau émet le claquement caractéristique annonciateur d’un crépuscule suffisamment avancé pour qu’elle puisse sortir sans danger. Aussitôt son âme s’envole et d’un geste empressé elle pose son verre encore chaud sur l’étagère la plus proche et s’empresse de rejoindre son équipe dans les étages inférieurs. Elle est la première à arriver à la salle d’arme, bien qu’elle-même ne se sépare presque jamais d’un petit coutelas – son épée viking convenant moyennement à l’époque et encore moins à ses besoins de discrétion – qu’elle porte rangé dans un fourreau de cuir. Mais c’est là que son équipe s’est donné rendez-vous, au vu de la foule qu’ils s’apprêtent à surveiller, mieux vaux prévoir un peu d’acier. Avec les chaleurs de l’été les Rebelles sortent plus souvent et ces derniers temps les tensions avec le clan Lombardie atteignent un pic qui ne présage rien de bon. « Tout le monde a bien mangé ? » Le responsable de l’excursion de ce soir tente un semblant d’humour alors que les cinq vampires de l’escouade se rassemblent autour de la figure sérieuse, bien qu’enjouée, d’Idunn. Si il n’est pas rare de la voir sur le terrain avec les autres, la participation de la vampire est souvent source de stress pour certains. Echouer une mission en présence de la leader de leur race ne serait pas un dénouement très agréable. Ils hochent tous la tête, d’un air grave tout en s’équipant le plus légèrement possible. « Bien, Ismir et Lina vous serrez nos sentinelles en hauteur. Nous on reste au sol, prêt du zoo. Des rumeurs circulent comme quoi un animal aurait été retrouvé salement amoché la nuit dernière. Un loup, un vampire, ou en tentative de faire accuser l’un ou l’autre. » Les regards sont sombres, Idunn particulièrement. L’affaire d’Hadrian ne cesse de tourner en boucle dans sa tête. Il y est des gens qui cherchent à discréditer les vampires et sans doute plus largement les créatures obscures, en leur tendant des pièges. Rien de tout cela ne sent très bon. Secrètement, l’ancienne viking soupçonne le Consul d’être derrière tout ça. A moins que ce ne soit les Lombardie eux-mêmes. Capables de poignarder dans le dos ceux de leurs propres races. « Idunn, vous irez avec Fellinni si cela vous convient ? » Un sourire délicat vient effleurer les lèvres de la concernée alors qu’elle réajuste la position de son coutelas dans la poche de sa jupe longue. « C’est parfait Thibault. On sera dans le périmètre ouest vers la section « arctique » comme convenu. » Elle croise le jeune regard du vampire novice qu’on lui a attitré. C’est elle qui a demandé à être son binôme ce soir. Non pas qu’elle songe les autres plus compétents qu’elle – peut-être un peu, mais l’expérience joue – que parce qu’elle sait qu’il a émit quelques doutes l’autre jour sur le clan d’Adis dont ils font tous les deux partis. Et elle aimerait bien lui dire deux mots en particulier. Une occasion rêvée.

Lorsqu’ils arrêtent leurs courses, ils se glissent facilement dans la foule encore dense malgré l’obscurité grandissante. De nombreuses lumières multicolores repoussent les ombres, illuminant chemins et stands en tout genre. Elle vient à peine de laisser Fellinni à quelques mètres d’elle lorsque son regard tombe sur une silhouette qu’elle ne connait que trop bien. Elle n’a pas le temps de changer de direction Idunn. L’homme qui fait visiblement la queue pour une glace a croisé son regard au même instant. Un frisson gelé vient parcourir l’échine de la vampire, elle s’attendait à beaucoup de choses ce soir, mais pas à croiser un ami dont elle n’a pas eu de nouvelles depuis les drames du Conclave. Depuis qu’elle sait qu’il a participé d’une manière où d’une autre à l’assassinat des candidats à la papotée. Une fraction de seconde elle hésite, s’emparant de l’effet de surprise réciproque pour chercher en elle qu’elle attitude adopter. Finalement, non sans un élan d’hésitation, elle lui lance un regard dur et froid chargé de tous les reproches et la tristesse dont elle se sait gorgée à son sujet. « Rhoan. Je constate que tu es toujours en vie. J’imagine donc que mes appels restés sans suite étaient bien ce qu’ils étaient. Une volonté de couper les ponts. » Peut-être aurait-elle mieux fait de sourire, de parer son visage de mille douceurs affables. Mais elle ne veut pas lui mentir. Pas à lui. Il mérite bien mieux que cela, du moins elle veut encore y croire. Alors Idunn elle se montre franche et directe envers lui. Elle a souffert de son silence, de cette cassure soudaine. Car au-delà des actions dont il s’est fait le complice, ils étaient amis. Proches. Et elle avait espéré après le drame, qu’ils auraient pu avoir l’occasion d’en discuter. Au moins. Mais elle n’avait que silence. Tristesse et déception.

© Artchie

@Rhoan Austen
couleur : seagreen



Winter flower — iron mind with cristal heart
I listen to a whisper, slowly drift away. Silence is a loudest, parting word you never say. I put your world Into my veins. Now a voiceless sympathy is all that remains
Revenir en haut Aller en bas

Rhoan Austen
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai débarqué à Rome le : 28/11/2018 , j’ai déjà envoyé : 401 textos, d’ailleurs, j’ai récolté : 368
You have put fire between us | Rhoan Empty
MessageSujet: Re: You have put fire between us | Rhoan   You have put fire between us | Rhoan EmptyJeu 15 Aoû - 11:25

Tu prends un repas simple à la maison à savoir des pancakes au caramel beurre salé. Rien de bien exceptionnel, disons simplement que tu avais faim et que te faire cuire des pâtes ou que sait-on encore ça ne t'attirait pas du tout donc tu as tout simplement décidé de faire des pancakes, c'est simple et au moins ça te permettra d'avoir le ventre calé sur plusieurs heures.

Aujourd'hui tu n'as rien de prévu, tu es en vacances et comme souvent tu as décidé de rester en ville et donc de ne pas partir en vacances dans une ville côtière ou dans un autre pays. Tu te sens chez toi ici à Rome et passer des vacances ici ne te gêne pas du tout.

Tu avales ton repas en moins de temps qu'il n'en faut et tu finis par quitter ta maison te rendant jusqu'au zoo qui est un peu plus loin de chez toi. A vrai dire tu avances mais tu n'as pas réellement de but, tu veux juste te balader et penser à autre chose.

En ce moment il ne se passe pas grand chose dans ta vie. Angel et toi vous vous fréquentez de manière officielle et tu es heureux avec ce type même si c'est encore nouveau pour toi d'avoir un homme dans ta vie qui plus est un homme qui en est à sa première relation, soit avec toi.

Morgan semble occupé lui aussi, avec ses nouvelles responsabilités au sein de la mafia tu le vois moins souvent donc autant dire simplement que tes vacances sont ennuyeuses là où tu espérais pouvoir faire pleins de choses bien sympas, mais c'est un leurre.

A vrai dire depuis cette mission exécution au cours de laquelle tu as découvert que Idunn est un vampire sanglant bah... Bah tu déprimes en fait. Tu déprimes parce que tu avais confiance en elle et elle n'a pas jugé important de t'apprendre sa véritable identité elle a caché pendant si longtemps qu'elle était un vampire. Bon sans doute que la blonde savait que tu ne réagirais pas très bien mais tu espérais plus de franchise de sa part.

Tu ne l'aurais pas très bien pris de savoir que tu avais un vampire dans ton entourage mais l'aurais-tu rejetée pour autant ? Tu ne sais pas... En tout cas tu es déprimé face à la simple perspective de ne plus l'avoir dans ta vie. Plusieurs fois la blonde a tenté de t'appeler sur ton mobile mais tu n'as jamais répondu, tu la boudes voilà tout. Tu es blessé dans ton égo d'avoir eu un vampire dans ta vie pendant tout ce temps sans jamais t'en rendre compte mais tu es également blessé qu'elle ne t'en aie jamais parlé.

Et là alors que tu files t'acheter une glace voilà que tu la vois, là devant toi et tu grimaces te demandant si elle va oser faire le pas vers toi et justement c'est ce qu'elle fait tout en te jaugeant longuement visiblement elle est blasée ou agacée tu ne sais pas trop « Rhoan. Je constate que tu es toujours en vie. J’imagine donc que mes appels restés sans suite étaient bien ce qu’ils étaient. Une volonté de couper les ponts. » Tu grimaces en entendant ses mots tout en baissant la tête.

« J'ai besoin de temps pour digérer. Tu te rends compte que tu es un vampire et que moi je suis contre ces choses là ? » Tu dis en roulant des yeux. « J'imaginais qu'on était suffisamment proches pour que tu me révèles ta vraie nature et tu ne l'as jamais fais... Mais ça existe bien des choses désormais... » Tu ajoutes en grimaçant.

Tu t'achètes ta glace tout en t'éloignant avec la blonde, tu la jauges un moment tout en haussant des épaules, tu te demandes bien si tu peux lui faire confiance et si tu dois lui faire confiance. Tu es perdu à vrai dire, complètement perdu et puis tu es malheureux aussi parce que tu n'imaginais pas que cette perte dans ta vie te ferait autant de mal.

« Ça ne m'amuse pas... Et ça ne me plaît pas si ça peut te rassurer. De te snober. De ne plus te voir. Que tu sois un vampire aussi. Rien de tout ceci me plaît. Mais que suis-je censé faire ? J'ai été envoyé dans cette mission alors que je n'ai pas les qualités pour y être. Je ne suis pas un chasseur ni rien de tout cela, seulement un espion... Et je me suis retrouvé dans une mission suicide au cours de laquelle j'aurais bien pu crever et je tombe sur toi à me demander si tu es retenue prisonnière jusqu'à ce que je capte qu'en fait t'es loin de l'être, que t'es comme eux... Comme ceux que mes potes chassent... Comment veux tu que je réagisse autrement ? » Tu ajoutes en la scrutant...


Rhoan AustenLa science est comme la drogue, une fois que tu la gouttes, tu ne peux vivre sans elle.

You have put fire between us | Rhoan Ctk5 You have put fire between us | Rhoan Q0hf
Revenir en haut Aller en bas
         

 You have put fire between us | Rhoan

 Sujets similaires
-
» Un article intéressant de Régine Chassagne du groupe Arcade fire
» [UPTOBOX] Fire Girls [DVDRiP]
» Close to my fire [Keane]
» [DC] You wanted fire? Sorry, darling. My specialty is ice.
» 04. Cutlie on Fire/You Know I'm Bad.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: