RSS
RSS



 
AccueilAccueil  Die ac Nocte  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Besoin de personnages masculins
Si vous n'avez pas encore une idée précise de personnage, privilégiez les personnages masculins ... on dit ça, on dit rien
Besoin de nephilims
N'hésitez pas à privilégier les nephilims que ce soit rebelles ou pro-créatures obscures, ils ont besoin de vous
La newsletter Version #3
Elle est par ici les copains
TopSITE fever !
Allez donc faire une bonne action en votant pour DAN ici, ici, ici et et récolter vos points dans ce sujet

 :: cita di romà :: » Monti
Partagez | 

 Partageons les nouvelles (Rosalina)

         
Aller à la page : Précédent  1, 2

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai débarqué à Rome le : 07/08/2018 , j’ai déjà envoyé : 213 textos, d’ailleurs, j’ai récolté : 0
MessageSujet: Re: Partageons les nouvelles (Rosalina)   Dim 7 Oct - 22:56

Rosalina aime contrôler les choses comme le laisse entendre sa remarque sur ses employés. Et c’est avec un sourire que Cassie la voit faire un crochet par les cuisines avant de la rejoindre. Sur le trajet, elle évoque de nouveau Lucca et sa mère lui fait part de ses inquiétudes. Cassandra l’écoute mais elle ne peut lui répondre qu’en se basant sur les années qu’elle a passé avec ses jeunes frères et sœurs.

- Ah oui, il a la bougeotte. Je pense qu’il veut simplement découvrir le monde qui l’entoure. Ou rejoindre ses amis, mais oui la reprise des cours l’occupera.

Ses pensées se tournent vers les moments qu’elle a partagés avec sa fratrie et cela assombrit sa mine. Alors, au lieu de sombrer dans la déprime, Cassie chasse rapidement ses souvenirs, préférant les évoquer quand elle est seule. Elle reporte son attention sur son amie, un regard amical et empreint d’une sorte de tendresse devant le tableau que forme Rosalina et son fils.

- Garde-toi du temps libre pour profiter de ta famille. Cassie se permet de lui donner ce conseil gratuit et le ton qu’elle emploie est légèrement rauque car elle aimerait pouvoir en dire autant pour elle-même. Le temps file bien plus vite qu’elle ne l’espère et Cassie n’a plus que des regrets concernant sa propre famille. Alors, peut-être qu’elle fait un transfert sur Rosa et Lucca. Les enfants grandissent si vite… On les quitte un instant du regard et ils prennent des années d’un coup…

A cette évocation, un sourire étire les lèvres de la jeune femme mais ses yeux sont assombris par une ombre. Tandis qu’elles discutent, la maison de la restauratrice se profile et Cassandra finit par s’arrêter devant.

- Bien, je crois qu’on est arrivé. Ca m’a fait plaisir de discuter avec toi. Il faudra qu’on se remette ça.

Une manière de lui faire comprendre qu’elle reste présente en cas de besoin en dépit de son éloignement pendant sa convalescence. Bien qu’elle lui en veuille tout de même un peu, mais Cassie n’a pas l’intention de rayer leur amitié à cause de cela.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai débarqué à Rome le : 04/08/2018 , j’ai déjà envoyé : 415 textos, d’ailleurs, j’ai récolté : 8
MessageSujet: Re: Partageons les nouvelles (Rosalina)   Mer 10 Oct - 11:35


Cassandra + Rosalina
partageons les nouvelles

Il n’est pas difficile de s’ouvrir avec Cassandra, cela faisait si longtemps que les deux jeunes femmes étaient amies que c’était parfois comme si elles se connaissaient par coeur. Evidemment, Rosalina se rendait compte qu’elles s’étaient éloignées ces derniers temps mais cela ne voulait pas dire que tout avait changé. Ainsi, elle n’avait pas de problème à parler de ses inquiétudes concernant son fils avec elle. « Si tu savais à quel point ça m’inquiète lorsque je ne le retrouve pas dans la maison, avec les temps qui courent on ne sait jamais ce qui peut arriver ! » Et elle savait bien que Cassandra ne serait pas la dernière à être d’accord avec elle. Pourtant elle n’alla pas plus loin dans sa réflexion pour ne pas entrer dans des débats qui finiraient certainement en dispute tant leurs avis étaient différents sur le sujet.
Elle ne peut qu’acquiescer au conseil de son amie tout en sachant que malgré son sourire il y avait quelque chose qui la chagrinait. Si la blonde était capable de mettre le doigt dessus elle ne prit pas l’initiative de pousser Cassandra à la confidence, elle savait bien que la brune n’était pas très taciturne lorsqu’il s’agissait de sa famille : à raison évidemment car elle savait bien que des drames avaient touché les Visconti. Plus à l’aise avec les sourires et les sujets légers elle préféra réagir un peu théâtralement, une moue faussement blasée sur ses lèvres pleines : « Oh ne m’en parle pas, j’ai l’impression que c’était hier que je suis rentrée de la maternité, et pourtant… » Les années les plus remplies mais aussi les plus belles de sa vie se disait-elle en son for intérieur.

Au fur et à mesure de leur discussion la demeure de Rosalina se profile à l’horizon. La vieille bâtisse ne payait pas de mine mais c’était le seul endroit où la jeune mère parvenait à trouver le sommeil, même si ce dernier était toujours bien léger. « C’était vraiment un plaisir de partager cette partie de soirée avec toi ma belle… » Et Dieu savait que cela faisait un moment qu’elles n’en avaient pas eu l’occasion. Rosalina savait bien que c’était de son fait, elle avait délibérément éloigné Cassandra de sa vie, et surtout de son fils, lorsque cette dernière avait été touchée par l’épidémie« Il faudra que tu viennes prendre le thé ou un repas chez nous un de ces jours, je suis sûre que Lucca sera ravi de revoir sa tatie Cassandra et moi je serais plus qu’heureuse que tu retrouves tes marques à la maison ! » A demi-mots elle estimait que le passage de leur vie où elles restaient éloignées était révolu. Ainsi elle espérait que Cassandra puisse la pardonner et elle lui ouvrait à nouveau les portes de son foyer. Faisant une accolade chaleureuse à la brune, la biche déposa une bise sur sa joue avant de conclure avec un sourire : « Fais attention à toi sur le chemin et envoie moi un message quand tu es en sécurité chez toi. » Toujours un peu inquiète lorsqu’il s’agissait de ses proches Rosalina exerçait souvent ses réflexes de maman même les concernant.

Une fois rentrée, la blonde avait rapidement remercié la nounou et s’était rendue au chevet du petit qui, heureusement, se trouvait bien en sécurité dans son lit. « Lucca mon ange mamma est rentrée. » Murmura-t’elle doucement en caressant la chevelure blonde de son fils. « Mamma ! » Le petit ne mit pas longtemps à émerger de ses rêves et se redressa pour se jeter dans les bras de sa mère. Le serrant contre elle la biche déposa un baiser sur le haut de son crâne. « Comment-tu vas mon coeur ? Tu as passé une bonne soirée ? » Demanda-t’elle en scrutant le visage de l’enfant avec un regard aimant. Il n’en fallu pas plus pour que ce dernier s’anime et lui raconte en détail les péripéties de sa fin de journée. Avec patience Rosalina l’écoutait traiter de chevaliers et de créatures tombés du ciel, d’étrange dessins et de la visite de son ange gardien ne se rendant pas compte à quel point elle pouvait être éloignée de la vérité en pensant que cela venait de son imagination fertile. « Mamma t’aime tu sais Lucca ? » Murmura-t’elle finalement en enlaçant avec une grande douceur l’enfant qui se contenta d’acquiescer et de se laisser bercer à nouveau.
AVENGEDINCHAINS / @cassandra f. visconti




straight for the castle
they wanna make me their queen and there's an old man sitting on the throne that's saying that I probably shouldn't be so mean
Revenir en haut Aller en bas
         

 Partageons les nouvelles (Rosalina)

 Sujets similaires
-
» Nouvelles box
» Pas de nouvelles....
» A la conquête des Nouvelles Terres
» [Maine] Nouvelles du Maine et de la guerre avec la Bretagne
» Vers de nouvelles contrées.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: