RSS
RSS



 
AccueilAccueil  Die ac Nocte  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Besoin de personnages masculins
Si vous n'avez pas encore une idée précise de personnage, privilégiez les personnages masculins ... on dit ça, on dit rien
Besoin de nephilims
N'hésitez pas à privilégier les nephilims que ce soit rebelles ou pro-créatures obscures, ils ont besoin de vous
La newsletter Version #3
Elle est par ici les copains
TopSITE fever !
Allez donc faire une bonne action en votant pour DAN ici, ici, ici et et récolter vos points dans ce sujet

 :: cita di romà :: » Monti
Partagez | 

 [Rhogan#1] Un moment entre nous

         

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai débarqué à Rome le : 28/11/2018 , j’ai déjà envoyé : 106 textos, d’ailleurs, j’ai récolté : 470
MessageSujet: [Rhogan#1] Un moment entre nous   Lun 3 Déc - 14:54


   
Un moment entre nous

   
Tu as invité ton meilleur ami a passé la nuit chez toi ce soir. Au programme vous êtes censés manger ensemble puis vous posez devant un film. Une bonne soirée en prévision, tu as hâte de passer ce moment à ses côtés. En ce moment pour toi c'est un peu la galère. Tu traines beaucoup dans les bars et boîtes de nuit gay mais tu ne trouves rien ni personne qui correspond à tes attentes. Bien sûr, tu as quelques plans cul de temps en temps qui valent le coup mais franchement rien de bien enthousiasmant. Tu penses un petit peu trop à GG et sans doute que penser à un autre homme quand tu couches avec d'autres ça n'a rien de motivant pour avoir envie de continuer à coucher avec d'autres hommes. Tu es désespéré parce que tu aimes cet homme qui ne te voit pas. Il est comme aveuglé par cet attachement qu'il a pour toi sans réaliser que toi tu ne ressens pas les mêmes sentiments pour lui. Et évidemment confier tes sentiments à quelqu'un ça n'a rien de passionnant pour toi, ça te fait même flipper ainsi tu n'as jamais rien dit à ce sujet de peur d'être rejeté. Sans cesse tu penses à GG et tu te dis de plus en plus que tu ne peux pas vraiment lui livrer ton amour pour lui. Tu as bien trop peur qu'il t'abandonne, qu'il prenne la fuite et décide de ne plus jamais te parler. Depuis déjà plusieurs années tu n'as plus confiance en l'amour depuis que ton père a trompé ta mère avec une femme plus jeune a qui il a fait des gosses. Tu es traumatisé par tout ceci du coup tu te tais sur ton amour pour cet homme de peur qu'un jour il ne t'abandonne et ne te fasse souffrir comme ton père vous a fait souffrir ta mère et toi.

C'est difficile d'être l'amoureux secret d'un homme merveilleux. Mais c'est encore plus dur d'être avec une personne qui nous voit sans réellement nous voir. C'est douloureux parce que toi quand tu as les yeux qui brillent et le cœur qui bat la chamade mais lui rien de tout ça. Tu n'es qu'un ami et ça s'arrête là. Tu en souffres de cette situation et la seule et unique personne a qui tu peux parler de tout ceci c'est bien Morgan. L'autre blond te comprend, il te respecte et comprend ta position délicate, il te respecte et te protège face à ce malheur que tu vis. Il t'aime et te soutien et c'est précisément de ça dont tu as besoin. D'amour, de protection, de respect et de présence. Pas d'indifférence comme GG t'en donne.

Et là alors que tu songes à cela tu entends que l'on toque à la porte de ta maison alors que tu es posé dans ton salon. Tu lèves la tête et finis par lever le reste de ton corps et tu vas ouvrir. Bien sûr en ayant le blond de ta vie devant toi tu n'es pas surpris et tu le serres dans tes bras tout en le scrutant longuement « Bonjour mon ami. Comment ça va ? » Tu dis d'une voix douce tout en le laissant rentrer à l'intérieur après quoi tu refermes derrière vous tandis que ta petite princesse Snow-Bébé une magnifique petite chatte blonde vient saluer à son tour ton meilleur ami. Elle ronronne à Morgan tout en se frottant contre sa cuisse puis elle file se poser sur le canapé. « Alors quoi de neuf ? » Tu demandes joyeusement tout l'invitant à s'installer dans ton salon. Tu files ensuite dans la cuisine prendre à boire, tu attrapes une bouteille de Vodka norvégienne et quelques jus de fruits différents suivis de deux verres puis tu retournes dans le salon avec tout ceci en prenant garde à ne rien faire tomber. Tu poses alors le tout sur la table basse tout en contemplant ton ami proche « qu'est-ce que tu deviens ? » Tu demandes d'une voix douce tout en posant tes fesses sur le canapé à côté de lui tandis que ton chat vient se poser sur tes genoux en ronronnant bruyamment...


Rhoan AustenLa science est comme la drogue, une fois que tu la gouttes, tu ne peux vivre sans elle.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai débarqué à Rome le : 22/08/2018 , j’ai déjà envoyé : 322 textos, d’ailleurs, j’ai récolté : 416
MessageSujet: Re: [Rhogan#1] Un moment entre nous   Mer 5 Déc - 11:44

Un moment entre nous
Rhoan et Morgan

Assis aux côtés de Rosalina, je garde le silence, je n'ai pas à intervenir dans ce qu'elle était en train de faire, dans cette alliance qu'elle était en train de conclure. D'habitude, j'aurais sans doute protesté, glissé un mot ou deux, exprimant mon désaccord, mais en cette fin d'après-midi, je gardais le silence. Perdu dans mes pensées, je pense à Clara, je pense à la soirée tranquille que je vais passer ce soir. Je pense à mon rôle dans la mafia, dans l'organisation. Bref tout un tat de choses. Le vampire se lève et quitte la pièce. Je n'aime pas trop cette espèce, difficile à traquer et a tué. Mes yeux se posent sur ma patronne, celle qui dirige la mafia de Rome d'une main de fer et que je sers loyalement. Elle semble fatiguée et tandis que je me lève, je lui suggère de rentrer chez elle, on aura plus besoin de nous, normalement. Je lui souris et quitte la pièce pour récupérer mes affaires et partir. Je quitte le restaurant et me dirige en ville, je ne peux décidément pas arrivé les mains vides chez mon ami, n'est-ce pas ? Cela ne serait pas vraiment correct. Je vivais ici depuis ma naissance et les gens en qui j'avais réellement confiance se comptaient sur les doigts d'une main. Pire, je n'avais que peu d'amis, mais beaucoup de connaissances. Je ne faisais pas confiance facilement aux gens. Et je m'attache encore moins. Mais, avec Rhoan, les choses avaient été différentes, étant tous les deux dans la même organisation qui luttait contre les créatures obscures, nous avons passé beaucoup de temps ensemble et finalement, les barrières de la méfiance sont tombé petit à petit et on s'est apprivoisé, pour finalement devenir amis. Je ne regrette pas cette amitié assez surprenante et quand on est ensemble, je lâche un peu prise sur le reste. Je redeviens un humain lambda qui s'intéresse aux soucis de son ami. Parce qu'il n'était pas gâté ces derniers temps et que je me doutais que cette soirée fût une fois de plus, l'occasion d'en parler pour qu'il puisse vider son sac. Je ne sais pas trop comment je voyais cette relation à sens unique, mais je voyais bien qu'il en souffrait. Parce qu'il n'était pas gâté ces derniers temps et que je me doutais que cette soirée fût une fois de plus, l'occasion d'en parler pour qu'il puisse vider son sac. Moi, je n'avais pas ce genre de soucis, je suis plutôt froid de ce côté-là également. Sauf, peut-être, quand j'étais avec Clara, mais elle était ma meilleure-amie, celle qui me connais depuis toujours et je n'arrive pas a concevoir que ça puisse changer. Il n'y a rien de pire que de ne pas savoir ce que l'on ressent, mais j'avais l'habitude de ne pas comprendre mes sentiments en règle générale. Après avoir fait un tour en ville, acheter de quoi boire, manger et des cigarettes, je décide de rentrer chez moi prendre une douche. Je me dirige vers le quartier de Monti où j'habitais dans un immeuble ancien et assez miteux, mais ça me convenait très bien. J'avais de l'argent, je pouvais aisément habiter un autre quartier ou prendre un autre appartement, mais j'étais bien là où j'étais. Dans ce coin un peu mal famé dès que la nuit tombait, j'étais parfaitement dans mon élément. J'entrais chez moi, posai le tout sur la table de la cuisine et regarda mon courrier. Rien d'important. Je regardais l'heure et me dépêchai un peu. Une fois la douche prise, j'enfilais un jean, un pull et je me préparais de nouveau à ressortir. Il faisait froid maintenant, et j'enroulai donc mon écharpe autour du cou, avant d'enfiler une veste chaude. Prenant les courses, je quittais mon appartement pour me diriger vers celui de mon ami. Une fois devant la porte, il ne mit pas longtemps à m'ouvrir. Un sourire se dessine sur mes lèvres et après une brève accolade, il m'invite à entré. Son chat vient me saluer et je me penche pour caresser l'animal. " Je vais bien, et toi ?" Mon regard se pose quelques secondes sur lui et je l'observe avant de reprendre la parole. " Tiens, juste au cas-où on a pas assez à boire." Une bouteille de vin pour le repas et quelques bières, de quoi passer une bonne soirée en fin de compte, même si je me doutais qu'il avait déjà tout prévu. Je vais vers le salon et quand il demande s'il y avait du nouveau dans ma vie, je hausse simplement les épaules. " J'ai retrouvé une amie que je croyais morte depuis deux ans maintenant, c'est le seul évènement notable de ces derniers temps." Il avait entendu parler de Clara, bien sûr, celle avec qui j'avais grandi à l'orphelinat avant de la perdre une première fois quand nous avions neuf ans, quand elle a été adoptée. On ne s'est pas revu durant des années, avant 2016 et ensuite, j'avais appris sa, soit disant mort. Pour la retrouver, il y a quelques semaines à Rome. Je secoue la tête et m'assois. Je pose de nouveau les yeux sur son ami quand il revint avec de la vodka, deux verres et des jus de fruits. Je souris à sa dernière question. " La routine, mais je vais bien, sincèrement, je suis bien." Je pose les yeux sur lui et reste silencieux quelques secondes avant de lui retourner la question. " Et toi, comment tu va ?" Je me sers un verre de vodka et je rajoute du jus d'ananas, en attendant sa réponse. D'un geste de la tête, je lui demande si je lui en sers un également. Je me dis qu'il en a autant besoin que moi...

copyright Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai débarqué à Rome le : 28/11/2018 , j’ai déjà envoyé : 106 textos, d’ailleurs, j’ai récolté : 470
MessageSujet: Re: [Rhogan#1] Un moment entre nous   Jeu 6 Déc - 11:53


Un moment entre nous

Sans doute que cette soirée avec ta meilleure amie t'apaisera énormément. T'en as besoin parce que penser sans cesse à GG sans savoir réellement quoi faire par rapport à cet homme ça te stresse énormément. Tu es apeuré ça n'en fait aucun doute et puis tu l'aimes cet homme mais d'un autre côté tu es sans cesse stressé à l'idée qu'il comprenne enfin que tu l'aimes et qu'il te rejette. Tu te plains sans cesse qu'il soit aveugle et ne réalise pas tes sentiments pour lui mais au fond de toi tu sais très bien que c'est mieux comme ça. Jamais tu ne veux revivre cette même douleur qu'il y a dix ans lorsque ton père vous a abandonné ta mère et toi du jour au lendemain. Tu ne veux pas et tu ne peux pas parce que ce serait bien trop difficile à gérer. Puis même tu n'as pas bravé mille orages pour que ça recommence enfin et que tu ne saches plus quoi faire pour avancer.

Tu te sens dépressif depuis des jours mais tu sais que Morgan te secouera suffisamment pour que tu arrives à retrouver un semblant de sourire et de bonheur. Tu as une haute confiance en lui et tu sais qu'il en sera capable. A vrai dire en cet instant précis il est ton dernier espoir sans lui tu ignores véritablement ce que tu ferais, il est tellement présent et précieux pour toi, tu te sens rarement aussi bien. Il n'y a définitivement que quand il est là que tu arrives à te sentir heureux et confiant quant à l'avenir donc tu as confiance, tu veux croire que tout ira pour le mieux. Et là alors que tu songes à cela voilà qu'il arrive, tu files lui ouvrir et tu le salues " Je vais bien, et toi ?" Tu lui souris en acquiesçant « ça va merci. » Tu réponds simplement peu convaincu tandis qu'il te tend une bouteille de vin " Tiens, juste au cas-où on a pas assez à boire." Tu lui souris en le remerciant puis tu la poses sur la table de la salle à manger tandis que vous allez vous poser dans le salon sur ton canapé avec la petite Snow-Bébé qui vient automatiquement se coller contre toi.

Posés sur ton canapé tu lui demandes de ses nouvelles avant qu'il ne te harcèle de questions pour savoir comment ça va pour toi. Bien sûr tu sais très bien qu'il n'est pas dupe et sait très bien que ça ne va pas vraiment. Donc le fait est que tu lui aies répondu que ça va il sait forcément que c'est faux, depuis le temps il te connaît et il sait forcément que tu ne dis pas toujours l'entière vérité " J'ai retrouvé une amie que je croyais morte depuis deux ans maintenant, c'est le seul évènement notable de ces derniers temps." Tu le fixes longuement en fronçant les sourcils « c'est quoi l'histoire ? Qui est cette personne ? » Tu demandes curieux de savoir de qui il veut bien parler. Tu n'es pas tout à fait sûr de qui ça peut être. Sans doute Clara vous avez déjà parlé de cette fille et du passif qui les unit mais tu n'es sûr de rien donc tu préfères avoir confirmation. " La routine, mais je vais bien, sincèrement, je suis bien." Tu lui souris ravi d'apprendre que ça va pour lui, tu caresses alors son bras tendrement « j'suis content d'apprendre que ça va. » Tu réponds joyeusement tandis que ton blond reprend la parole " Et toi, comment tu vas ?" Sa question tu t'y attendais évidemment parce que tu le connais tu sais qu'il s'inquiète pour toi et là justement il te témoigne son inquiétude alors tu grimaces parce que tu n'avais aucune envie de parler de toi tout de suite « comme d'habitude.... GG, tout ça... » Que tu réponds en gémissant. « Il ne me voit toujours pas et je ne suis pas sûr que ce soit une si mauvaise chose que ça en fin de compte. » Tu n'as pas besoin de donner d'explication. Morgan connaît ton histoire et ton ressenti par rapport à ton vécu il sait donc que la trahison de ton père vous a ruiné moralement toi et ta petite maman...


Rhoan AustenLa science est comme la drogue, une fois que tu la gouttes, tu ne peux vivre sans elle.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai débarqué à Rome le : 22/08/2018 , j’ai déjà envoyé : 322 textos, d’ailleurs, j’ai récolté : 416
MessageSujet: Re: [Rhogan#1] Un moment entre nous   Sam 8 Déc - 22:51

Un moment entre nous
Rhoan et Morgan

Je le vois bien qu'il essaye de faire bonne figure, j'ai appris à lire entre les lignes et pourtant, je ne dis rien dans un premier temps. J'ai parfois l'impression d'être un peu dur avec lui sur ce sujet, sans doute parce que moi, je n'ai jamais vraiment eu de relations sentimentales, ni même de sentiments amoureux pour qui que ce soit. Je ne sais pas vraiment ce que c'est d'être amoureux de quelqu'un qui ne le remarque pas, mais je vois en revanche que mon ami ne va pas bien. Et je lui avais promis de ne pas aller le voir, je ne le connaissais que de vue pour l'avoir croisé une fois et tout ce que je sais viens de Rhoan. Il est facile pour moi de me renseigner sur cette personne, vu la place et les contacts que j'ai dans la mafia, mais ce n'est pas mon histoire. Tout ce que je peux faire, c'est l'écouter et le soutenir, il n'a besoin de rien d'autre pour le moment. Pourtant, c'est de moi qu'on parle en premier et je lui annonce que la seule chose qui sort de l'ordinaire ces derniers temps, c'est le fait d'avoir retrouvé Clara. Je le vois, qui fronce les sourcils et me demande de plus amples renseignements. J'inspire légèrement avant de répondre. " J'ai retrouvé Clara." Son regard s'assombrit quelques secondes. Je n'arrivais toujours pas à me faire à ce fait. A croire qu'elle n'était pas morte comme je le pensais. " Elle vit dans le quartier, comme nous." Mais comme je ne traînais presque jamais ce ce coin, que je venais ici que pour dormir, je ne l'avais pas vue. En même temps, vu le taudis dans lequel elle vivait, je n'aurais jamais imaginé la retrouver là. Ou la retrouver tout court. Pour moi, elle était morte, point. Il savait tout de mon histoire avec la rouquine, qui elle était, ce qu'elle avait représentée pour moi, le vide que son absence avait causé durant toutes ces années. Je n'avais jamais oublié mon amie, ayant toujours une pensée pour elle. Et maintenant... Je ne savais même plus comment réagir. J'avais besoin de temps pour assimiler le fait qu'elle m'ait menti. Je soupire et nous sers un verre tout en répondant que tout allait bien pour moi. Il savait que je faisais partit de la mafia, même s'il ne savait pas dans le détail ce que j'y faisais. Il savait juste que j'étais bien placé. Je ne voulais pas trop lui en dire pour ne pas l'impliquer plus que nécessaire dans mes embrouilles. J'agissais de la sorte avec tout ceux que j'appréciais et ils n'étaient pas beaucoup. De toute façon, il était de notoriété publique que j'étais un aimant à embrouilles, que ce soit avec la mafia ou l'organisation. J'avais même réussi à me mettre la Grande Sorcière de Rome à dos, c'est dire... Je sors de mes pensées pour me concentrer sur lui et lui demande comment il va. J'ai déjà la réponse, mais ça m'intéresse de le savoir quand même, qui sait, peut-être que les choses auraient bougés entre temps.Je grimace légèrement lorsqu'il parle de lui. En vrai, rien n'avait changé. Dommage. Je connaissais cette histoire par cœur, il me l'avait raconté en long, en large et en travers et j'avais écouté sans jamais juger. Après tout qui étais-je pour juger ce qui n'était bien ou pas pour lui ? " Je sais pas si c'est mieux qu'il n'en sache rien, parce qu'au final, tu ne seras jamais fixé." Tu essayes de le rassurer, sans trop le pousser non plus à faire quelque chose de stupide qu'il pourrait regretter ensuite. Non, ça, c'était mon rôle d'agir aussi bêtement. Heureusement pour moi, il semblait plus calme que moi de ce côté-là. Encore que... " Loin de moi l'idée de te dire quoi faire ou comment réagir, mais au bout d'un moment s'il ne voit rien..." Je sais parfaitement que ça le tuerais de savoir qu'il était amoureux d'un mec qui ne ressentait pas la même chose que lui. Je connaissais son passif familial, je savais que de ce côté-là, il n'avait pas été gâté et qu'il était quelque peu fragilisé par ce qui s'était passé. Moi, moi, j'avais eu la chance, enfin façon de parler, de ne pas avoir à connaître ce genre de situation.

copyright Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai débarqué à Rome le : 28/11/2018 , j’ai déjà envoyé : 106 textos, d’ailleurs, j’ai récolté : 470
MessageSujet: Re: [Rhogan#1] Un moment entre nous   Lun 10 Déc - 10:19


Un moment entre nous

Au fond de toi tu as peur de l'abandon, tu as peur que l'on te laisse d'une quelconque façon et que l'on t'abandonne. Tout ceci te stresse énormément parce qu'en fin de compte tu n'es pas prêt à voir une nouvelle personne s'éloigner de toi pour au final ne plus jamais te parler. La trahison de ton père a été suffisamment pénible à vivre et maintenant tu es apeuré face à la simple idée de perdre une nouvelle personne. Ainsi l'idée même de perdre GG est difficile. Le perdre parce que tu es amoureux de lui, le perdre parce que tu l'aimes et que lui ne te voit pas de la même façon. Tu ne pourrais supporter un tel échec donc tu préfères l'aimer aveuglément sans qu'il ne sache quoi que ce soit de peur qu'il te laisse lui aussi. Tu as peur mais tu n'as pas seulement peur sur le plan sentimental tu as également peur sur le plan amical. Par exemple Morgan tu as sans cesse peur qu'il te quitte un jour. Ton meilleur ami tu l'aimes, tu as besoin de lui et ce serait beaucoup trop dur si un jour vous en arriviez à vous séparer. Il est un frère pour toi, un frère, un conseiller, un confident et un ami et rien que pour tout ça tu ne peux pas vraiment le perdre. Sans cesse tu flippes à l'idée de perdre quelqu'un que du coup tu ne peux supporter tout ce qu'il se passe autour de toi en ce moment...

Et là alors que vous êtes posés ensemble il te dit qu'il a retrouvé une amie à lui qu'il croyait être morte tu l'interroges aussitôt à ce sujet te demandant de qui il s'agit "J'ai retrouvé Clara." Tu le fixes longuement en clignant des yeux quelque peu surpris "Elle vit dans le quartier, comme nous." Un petit sifflement s'échappe de tes lèvres tandis que tu le scrutes longuement « waouh... Elle va bien ? Bon sang après tout ce temps... C'est incroyable ! » Tu dis surpris, ça faisait un moment qu'il la croyait morte, il t'a souvent parlé de cette nana du coup tu es autant surpris que lui « Je suis vraiment content pour toi. » Tu dis joyeusement tout en lui caressant la cuisse tendrement. « Tu as dû être rassuré... » Tu dis espérant qu'il te donnera davantage de détails à propos de cette histoire.

Tu en arrives alors à lui parler de GG quand ton blond te demande comment ça va pour lui. Sans doute que ça gonfle un petit peu Morgan que tu lui parles sans cesse de ce type sans jamais réellement réussir à confier tes sentiments au principal concerné mais tu n'y peux rien. Tu as besoin de parler de lui avec ton meilleur ami, t'as besoin de ses conseils, de sa lumière même si lui l'amour, les sentiments et toutes ces choses il ne connait pas encore franchement bien. Toi non plus d'ailleurs, tu as toujours couché avec pleins de gars à tel point que tu ne peux plus les compter mais le premier homme qui a habité ton cœur c'est GG et tu es persuadé qu'il n'y en aura pas d'autre. Lui et pas une autre parce qu'il est exceptionnel voilà ce que tu te dis. "Je sais pas si c'est mieux qu'il n'en sache rien, parce qu'au final, tu ne seras jamais fixé." Tu hausses des épaules face à ses mots tandis que tu te grilles une clope, tu tends ton paquet à ton meilleur ami dans le cas où il en veut une lui aussi « c'est mieux car... Car s'il apprenait la vérité il y aurait toujours le risque qu'il m'abandonne lui aussi. » Tu dis confiant sans difficulté tes craintes à ton meilleur ami parce que tu sais qu'il ne te jugera pas. "Loin de moi l'idée de te dire quoi faire ou comment réagir, mais au bout d'un moment s'il ne voit rien..." Tu acquiesces en le fixant longuement, tu le sais bien tout ça, tu le sais mais c'est plus compliqué que ça. « Je sais oui mais c'est bien trop difficile de passer à autre chose. Je n'ai jamais été amoureux ni même en couple avec qui que ce soit. Il est le premier et je suis forcé d'admettre que l'amour est quelque chose de difficile à esquiver... » Tu exprimes en soupirant tout en posant tes yeux sur Morgan. « Tu veux que l'on se commande des pizze pour notre repas ? » Tu proposes joyeusement tentant de changer de sujet pour l'instant même si tu sais que Morgan ne te laissera certainement pas te défiler éternellement...


Rhoan AustenLa science est comme la drogue, une fois que tu la gouttes, tu ne peux vivre sans elle.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai débarqué à Rome le : 22/08/2018 , j’ai déjà envoyé : 322 textos, d’ailleurs, j’ai récolté : 416
MessageSujet: Re: [Rhogan#1] Un moment entre nous   Mer 12 Déc - 14:14

Un moment entre nous
Rhoan et Morgan

Je l'écoute et je comprends, du moins, j'essaye de comprendre ce qu'il peut ressentir, mais n'ayant jamais fait les frais de tels sentiments, je ne peux qu'imaginer. L'amour n'avait jamais eu sa place dans ma vie, et ce, depuis que je suis venu au monde, non pas que je sois hermétique à cela, disons plutôt que je me préserve pour le moment. Et que j'avais bien d'autres choses à faire que d'être amoureux. Seulement, je sais que c'est un sentiment qu'on ne contrôle pas. Et qui, visiblement, n'est pas, par moment partagé. J'en suis peiné pour lui, vraiment, je sais les épreuves qu'il a eues, son parcours familial aussi chaotique que le mien est inexistant. Je commence à lui annoncer que j'ai retrouvé Clara. La nouvelle le surprend autant que je l'ai été quand je l'ai suivie dans cette ruelle. Deux longues années que je la croyais morte, j'avais été sur sa tombe à Venise et... Elle était bel et bien en vie. J'avais toujours autant de mal à croire qu'elle était toujours de ce monde, mais j'avais l'impression que quelque chose clochait, qu'elle ne me disait pas tout. Comme toujours. Je reviens à la réalité quand il reprend la parole et me demande si elle va bien. Je hausse les épaules, un léger sourire aux lèvres. " Aussi bien que possible au vu des circonstances..." Pourtant, j'essayais au mieux de ravaler cette colère qui montait en moi à chaque fois qu'on se croisait, cette rancœur, qui me rongeait sans que je ne comprenne vraiment pourquoi. Elle aurait pu tout me dire et je l'aurais aidé, j'en avais les moyens, que ce soit avec la mafia ou même seul, mais non. Deux ans d'ignorance totale, me laissant avec ce sentiment d'échec et d'abandon. Aujourd'hui, j'essayais vraiment de lui pardonner, parce que je sais que la perdre une seconde fois, je ne le supporterais pas. " Oui, mais je suis surtout furieux après elle. Elle a eut des ennuis, de ce que j'ai compris et sa seule issue à été de profité de l'épidémie pour se faire passer pour morte. J'aurais pu l'aider, mais elle a préféré me laisser dans l'ignorance la plus totale..." Comment je devais prendre ça ? Comme un manque de confiance ? Je sais que je n'ai pas pris le bon chemin, celui qu'elle aurait voulu me voir emprunter, mais je n'étais pas ce genre d'hommes. Je me plais dans ce monde ou l'illégalité est reine, la mafia est ma seconde famille à présent et rien ne pourra changer ce fait. Je soupire, profondément et ferme les yeux quelques secondes avant de m'intéresser à lui. Je lui indique le fait qu'il devrait peut-être lui parler pour être fixé une bonne fois pour toute. Je tends la main lorsqu'il me tend son paquet de cigarettes, en porte une à mes lèvres et l'allume. J'écoute sa réponse avec intérêt, ne sachant pas vraiment quoi lui répondre, mais sachant aussi que je ne pouvais pas me taire. L'abandon. Lui aussi en avait souffert et de la pire des façons. Quand on l'est à ta naissance, c'est comme une fatalité, on l'accepte, mais lui... C'est différent. " Peut-être, peut-être pas, tu ne peux pas savoir tant que tu ne lui en auras pas parler." Je ne sais pas ce qui est le plus ironique la dedans, moi qui lui donne des conseils en amour alors que j'y connais que dalle ou lui qui s'entête à ne rien vouloir faire ? Après, je ne suis que son ami, je ne le juge pas, c'est bien la dernière chose dont il a besoin ce soir. " Je sais bien et je te juge pas. De toute façon, on sait très bien toi et moi que ce genre de chose ne m'arrivera jamais ou dans très très longtemps." Mon attitude, mon caractère, mon passif, me donnent un air froid et distant, ce qui est vrai, du coup pour être proche de moi, il faut se lever tôt, mais à force de persévérance, Rhoan avait réussi cet exploit. Ce dernier change ensuite de sujet pour me demander si je voulais bien manger des pizzas ce soir. Je souris légèrement, comprenant parfaitement ce qu'il essayait de faire et décide de lui laisser ce moment de répit. " Tant qu'il n'y a pas de câpres ou d'anchois, je suis d'accord." De toute façon, il connaissait mes goûts à présent. Tant qu'il y avait de la viande dedans, je mangeais de bon cœur.

copyright Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai débarqué à Rome le : 28/11/2018 , j’ai déjà envoyé : 106 textos, d’ailleurs, j’ai récolté : 470
MessageSujet: Re: [Rhogan#1] Un moment entre nous   Jeu 13 Déc - 12:30


Un moment entre nous

Ton meilleur ami vient de t'apprendre qu'une amie à lui qu'il croyait morte depuis bien deux ans est en fait vivante. Tu es choqué c'est une évidence tu te demandes comment c'est seulement possible et quelle est cette histoire parce qu'en fin de compte tu ne piges pas vraiment " Aussi bien que possible au vu des circonstances..." Tu soupires face à ses mots tout en le questionnant ensuite sur cette histoire qu'il vient de t'apprendre " Oui, mais je suis surtout furieux après elle. Elle a eut des ennuis, de ce que j'ai compris et sa seule issue à été de profiter de l'épidémie pour se faire passer pour morte. J'aurais pu l'aider, mais elle a préféré me laisser dans l'ignorance la plus totale..." Tu grimaces une fois encore tout en passant ta main sur son bras comme pour lui faire comprendre que tu es là pour lui « et elle t'a expliqué pourquoi elle s'est faite passer pour morte ? Elle a une explication à cela ? » Tu demandes n'y comprenant définitivement rien à tout ceci. Tu es perdu et tu aimerais bien en savoir plus parce que là les informations qu'il te donne ne sont vraiment pas suffisantes pour que tu puisses vraiment comprendre ...

Vous en arrivez finalement à parler de GG et tu scrutes longuement ton meilleur ami qui te conseille à ce sujet mais toi malgré ses suggestions tu demeures stressé à ce propos " Peut-être, peut-être pas, tu ne peux pas savoir tant que tu ne lui en auras pas parlé." Tu soupires face à ses mots « j'ai peur. » Tu avoues simplement en grimaçant tout en soupirant ton angoisse. " Je sais bien et je te juge pas. De toute façon, on sait très bien toi et moi que ce genre de chose ne m'arrivera jamais ou dans très très longtemps." Face à ses mots quant à sa propre situation sentimentale tu grimaces tout en le scrutant longuement « ça nous tombe dessus au moment où on s'y attend le moins mec. On ne peut jamais savoir du coup. » Tu réponds en souriant à ton ami « j'espère que dans ton cas ça sera plus simple que dans mon cas à moi. » Tu dis espérant sincèrement que ton meilleur ami n'aura pas à subir ce que toi tu subis en ce moment parce que c'est très dur... Tu tentes de changer de sujet lui proposant alors de commander des pizze " Tant qu'il n'y a pas de câpres ou d'anchois, je suis d'accord." Tu acquiesces aussitôt connaissant ses goûts et tu attrapes sur ta table basse la carte du camion à pizza qu'il y a au coin de ta rue « chez eux elles sont bonnes. Je prends toujours la Regina Bianca sinon la Crémière avec un œuf qui est très bonne aussi. » Tu dis aussitôt en ricanant, toi les pizze à la tomate tu n'aimes pas ça tu préfères la crème en règle générale...


Rhoan AustenLa science est comme la drogue, une fois que tu la gouttes, tu ne peux vivre sans elle.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai débarqué à Rome le : 22/08/2018 , j’ai déjà envoyé : 322 textos, d’ailleurs, j’ai récolté : 416
MessageSujet: Re: [Rhogan#1] Un moment entre nous   Hier à 23:38

Un moment entre nous
Rhoan et Morgan

Je voyais bien qu'il était un peu perdu. Pourtant, je lui avais parlé de Clara, de notre enfance à l'orphelinat, du sentiment d'abandon que j'ai eu après son adoption et du fait que suite à ça, j'ai encore plus mal tourné au point de partir en maison de correction à l'âge de quinze ans. Clara était mon amie d'enfance, je tenais à elle et durant toutes ces années passées sans elle, j'avais toujours eu l'espoir qu'on se reverrait un jour. Et ça, c'était passé à Venise. Quelques heures volées, quelques heures pour se raconter une vie entière. Et, puis chacun était repartit de son côté et j'avais ensuite appris qu'elle était morte durant l'épidémie. Et la sensation d'avoir perdu une partie de moi, une personne chère était la pire des choses qui auraient pu m'arriver. Et là... Je me rends compte qu'elle est en vie, qu'elle vit à Rome, dans le même quartier que moi. Et je me demande juste comment c'est possible que je n'aie rien vu. Comment ais-je pus passer à côté de ça ? En tout cas, je suis partagé entre la colère, l'incompréhension et le soulagement quelque part. Je regarde mon ami et secoue la tête légèrement, puis je pousse un long soupire avant de lui répondre. " Plus ou moins. Je ne lui ais pas vraiment laissé le temps de s'expliquer." Sous-entendre, que j'ai surtout gueulé en fait. " Mais, je compte bien avoir des réponses à mes questions, sois en sûr.." Il sait que je ne lâcherais pas le morceau. Clara le sait tout autant, après tout, elle me connaît mieux que personne, possiblement mieux que moi-même d'ailleurs. Décidant que je voulais changer de sujet, j'aborde la question du mec qui obsède littéralement mon ami depuis un bon moment. Je lui conseille de lui en parler, mais je suis sans doute la personne la plus mal placée au monde pour lui prodiguer des conseils, vu que ma propre vie sentimentale ressemble au désert du Sahara où on n'en est pas loin. De toute façon, ce n'était pas ma priorité première. Il me répond que ça lui fait peur et je grimace légèrement. Que répondre à ça au juste ? Je ne peux que lui dire des choses que même moi, je ne ferais certainement pas si c'était mon cas. J'avais toujours eu l'impression que "l'amour" n'avait pas sa place dans ma vie. Je suis pas fait pour ça. Je n'ai jamais vraiment eu d'exemple dans ma vie, du coup, je fais comme je peux, j'improvise et on verra bien. J'eus un sourire et un haussement d'épaule quand il ajouta qu'on ne pouvait pas savoir quand ça allait tomber, l'amour était un sentiment étrange et capricieux. Tout ce que je sais, c'est que je suis certain de reconnaître ce sentiment quand ça m'arrivera. Après tout, cela n'arrive que rarement dans une vie, n'est-ce pas ? Cette envie d'être avec une personne, elle et elle seule, de fonder quelque chose avec elle. Mais je suis quelque peu dubitatif. Je fais partit de la mafia romaine et s'il y a bien une chose que je ne cesserais jamais c'est d'y appartenir. Il faudra donc que cette personne face avec et vive en conséquences. " Oh, ça j'en doute. Il faudra qu'elle fasse avec mes... Autres activités et c'est pas donné à tout le monde de faire avec hein..." Non seulement, je bossais pour la mafia, mais j'étais aussi l'un des meilleurs de haute volée de la ville. Et si on ajoute à ça mon lien avec les Convenutti, c'est plutôt complexe. On change de sujet pour parler du repas et il propose des pizzas. J'accepte et ajoute que je ne veux ni anchois, ni câpres. Il prend une carte sur sa table basse et je tends la main pour qu'il me la passe, histoire que je jette un coup d'œil aussi. " Je vais prendre une norvégienne, j'ai bien envie de bouffer du saumon ce soir." Je repose la carte sur la table basse et fini mon verre d'une gorgée. " Tu appelle où on y va directement ?" Je sors mon paquet de cigarettes, en prends une et pose le reste sur la table basse. Je l'allume en silence.

copyright Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Rhogan#1] Un moment entre nous   

Revenir en haut Aller en bas
         

 [Rhogan#1] Un moment entre nous

 Sujets similaires
-
» Tournoi WH40K (entre nous) en mai 2008
» Mais non y a rien entre nous, on est juste collègues c'est tout [Nathan et Lily]
» Si on organisait un tournoi online entre nous?
» Report entre nous du tournoi de Vernon.
» [Topic Musique] Faites nous partager vos sons du moment :)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: