RSS
RSS



 
AccueilAccueil  Die ac Nocte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Contexte & cie » Même sur Die ac Nocte, nous possédons quelques règles, un univers bien précis à apprivoiser, à comprendre. Pour ce faire, cette partie a été faite pour vous. C’est ici que vous commencerez votre aventure, que vous trouverez de quoi comprendre le forum.
VOUS LES COPAINS, JE NE VOUS OUBLIERAI JAMAIS Happy Birthd’ween ◊ Adonis - Page 2 2521561984
Après une jolie année, DAN ferme ses portes. Vous pouvez lire les petites explications et les petits mots du staff ici Happy Birthd’ween ◊ Adonis - Page 2 3308333368

 ::  :: » Trastevere
Partagez

 Happy Birthd’ween ◊ Adonis

         
Aller à la page : Précédent  1, 2

Thelma S. Gennani

Thelma S. Gennani
J'ai débarqué à Rome le : 12/10/2018 , j’ai déjà envoyé : 1630 textos, d’ailleurs, j’ai récolté : 1003
Happy Birthd’ween ◊ Adonis - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Happy Birthd’ween ◊ Adonis   Happy Birthd’ween ◊ Adonis - Page 2 EmptyLun 15 Juil - 23:26


Adonis & Thelma

Happy Birthd’ween


Tu n’es pas une tueuse professionnelle, tu n’as pas les caractéristiques pour ça. D’apparence, tu es une femme comme une autre, toute en simplicité, qui ne cherche pas à se faire d’ennemis quand ça n’est pas nécessaire. Non, quand on te regarde, quand on te rencontre pour la première fois, tu es la fille un peu folle, celle qui se prend pour ce qu’elle n’est pas et si ça les fait rire, toi, c’est loin d’être le cas. Tuer n’a jamais été ton passe-temps favoris lorsque tu étais gamine. Certains enfants prennent plaisir à brûler des fourmis au soleil ou tout autre expérience dans le même genre mais toi, tu préférais tes poupées, tu étais une enfant comme les autres donc les parents préféraient la soeur. Mais tu as grandi, tu as gardé les mêmes convictions jusqu’à prouvé à tous que non, ils pouvaient dire ce qu’ils voulaient, tu n’as jamais été dingue. « Avec du poison, il n’y a pas besoin d’en faire des tonnes à côté. Quelques gouttes et c’est bon. Je ne suis pas au carnaval pour prétendre porter des tenues qui ne vont qu’à ces prostituées que tu emploies. » Il a bien une piètre opinion de toi et tu détestes ça. Mais au moins tu as la preuve qu’il ne te connaît pas, il ne sait rien de toi mais se permet de prétendre que si. Un soupir traverse tes lèvres, ce n’est pas le bon endroit pour t’énerver, toi qui au départ voulait juste passer une soirée d’anniversaire en toute tranquillité. Vous êtes peut-être des tueurs l’un comme l’autre mais vous n’avez rien en commun, pas même votre sans et ça, tu ne te gêneras pas pour le lui rappeler encore et encore, un autre jour probablement. L’héritage qu’il a et qui devrait être le tien, à toi et à ta soeur. la soeur qui a toujours été préféré, la parfaite fille qui obéissait, la fille que tu as toujours détesté dans le secret. Tu parles Thelma, tu parles toujours mais lui, il ne te dit rien, comme s’il n’était pas obligé, et en soit, il ne l’est pas, mais ça t’agace que les choses n’aillent que dans un sens. Ce n’est pas parce que tu as toujours eu du mal à supporter le remariage de ton père et par conséquent son adoption qu’il ne doit pas s’adresser à toi comme le ferait des frères et soeurs biologiques. Mais c’est vrai que vous vivez dans un monde différent des autres. Vous, vous êtes en plein dedans et ce, que vous le vouliez ou non. Qu’il soit lâche ou sincère, tu n’en as pas grand chose à faire. On pourrait dire que tu fais juste la conversation, que tu prononces des mots simplement dans le but de le faire réagir et c’est peut-être vrai, peut-être. Parce que dans le fond, t’aimerais quand même savoir ce qu’il a dans la tête cet homme qui est presque un inconnu pour toi quand vous êtes pourtant censé partager le même nom. « Comme s’il y avait un endroit idéal pour parler de ça. On est écouté de partout. » C’est ton côté un peu parano qui parle, le côté qui n’a confiance en personne et on ne peut pas vraiment te le reprocher quand on sait dans quel monde tu vis. Mais finalement, tu regrettes de l’avoir poussé à te parler parce qu’il t’énerve, sa simple voix t’agace. Mais ses mots sont peut-être pire. « Tu ne me connais pas Adonis, tu ne sais rien de moi et ta façon de te croire supérieur à moi en est la preuve. » Tu prends ton verre pour le terminer, pour le reposer un peu trop sèchement sans doutes sur la table et déjà tu te lève. Il ne te connaît, il n’a jamais pris le temps pour ça parce que tu ne l’as jamais laissé faire. La faute est partagé mais il n’a pas à parler comme il le fait, à penser valoir mieux que toi parce qu’il fait gaffe à toi. « Tu sais où me trouver le jour où tu seras moins imbus de toi-même à te penser supérieur au monde entier. » Car c’est comme ça que tu le vois ton demi-frère, à l’heure actuel. Il ne fait rien pour que tu l’apprécies, tu ne feras pas d’effort pour le faire. Et tournant les talons, tu t’enfuis dans la nuit noir de la belle Rome.

AVENGEDINCHAINS



Wicked Witch
Double, double toil and trouble; Fire burn and caldron bubble. Cool it with a baboon's blood, Then the charm is firm and good.

Revenir en haut Aller en bas
         

 Happy Birthd’ween ◊ Adonis


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: