RSS
RSS



 
AccueilAccueil  Die ac Nocte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Contexte & cie » Même sur Die ac Nocte, nous possédons quelques règles, un univers bien précis à apprivoiser, à comprendre. Pour ce faire, cette partie a été faite pour vous. C’est ici que vous commencerez votre aventure, que vous trouverez de quoi comprendre le forum.
VOUS LES COPAINS, JE NE VOUS OUBLIERAI JAMAIS Une sortie au cirque [Ajeya et Adonis] 2521561984
Après une jolie année, DAN ferme ses portes. Vous pouvez lire les petites explications et les petits mots du staff ici Une sortie au cirque [Ajeya et Adonis] 3308333368

 ::  :: Cirque & Zoo
Partagez

 Une sortie au cirque [Ajeya et Adonis]

         

Jules-Angelo Vance

Jules-Angelo Vance
J'ai débarqué à Rome le : 30/12/2018 , j’ai déjà envoyé : 118 textos, d’ailleurs, j’ai récolté : 123
Une sortie au cirque [Ajeya et Adonis] Empty
MessageSujet: Une sortie au cirque [Ajeya et Adonis]   Une sortie au cirque [Ajeya et Adonis] EmptyMar 23 Juil - 16:00



Une sortie au cirque.

Adonis, Ajeya & Jules-Angelo ♣  S'adapter à une nouvelle vie n'est pas chose aisée.

" Allez Jules, fais un effort s'il te plaît..." Tournant la tête vers mon petit frère, j'eus un léger sourire à son ton presque suppliant. Il était presque mutique depuis la mort de papa, là ou moi, je n'étais que colère et incompréhension. Louis, n'aimait pas le changement, nous avons perdu nos deux parents et pourtant, nous avions un peu de chance. On était venu nous chercher et désormais, nous étions avec Adonis. Quelqu'un qui connaissait mon père, qui visiblement lui avait fait assez confiance pour lui demander de prendre soin de nous s'il lui arrivait quoi que ce soit. Qui aurait cru que... Je serre les dents et tourne la tête vers la fenêtre. Il faisait beau dehors. " Je n'ai pas envie de sortir Louis." " Moi aussi je veux que papa soit là, mais c'est plus possible... Et je ne veux pas retourner là-bas. Alors viens d'accord ? On va au cirque." " Au cirque ?" Je regarde mon frère surprise et il fronce légèrement les sourcils en secouant la tête. " Bah oui, un cirque. Puis il paraît qu'on pourrait aller au zoo après, ou avant, je sais pas." Je laisse échapper un soupir et me lève de mon lit. J'avais encore un peu de mal à me dire que c'était chez moi ici désormais. J'y avais mes affaires, les photos que j'avais accumulées sur mon mur, mais... J'enfile ma veste et me regarde dans la glace, il faut quand même que je ressemble à quelque chose, sinon Ajeya va le faire pour moi. Je m'assoie donc devant la grande coiffeuse et entreprends de brosser mes longs cheveux blonds. J'entendis mon frère râler. " Tu voulais que je vienne ? Je peux pas sortir avec cette tête, laisse moi cinq minutes. Attends-moi en bas." Une fois brosser, j'entreprends de mettre un peu de maquillage. Je jette un regard au calendrier que j'avais accroché au mur, nous étions tranquilles avant la prochaine pleine-lune, mais j'imagine que ça fera bizarre à mes nouveaux... Parents ? Je serre les poings de rage et étouffe un grondement. Certes, on m'avait pris mon père, mais c'est aussi toute ma vie qui était partie en fumée et je devais tout reconstruire. Pas seulement pour moi, mais aussi pour Louis-Félix. Lore-Ann continuait ses études, elle ne pouvait pas prendre soin de nous et je ne lui en voulais pas. Même si je n'avais pas été la parfaite petite-soeur à ses yeux, il n'en reste pas moins que cette absence nous faisait mal. J'inspire légèrement, essayant de voir le côté positif des choses. Nous n'étions plus au foyer et je connaissais Ajeya. Adonis, je ne l'avais croisé qu'une seule fois et il n'avait pas été au mieux de sa forme. Mais je me disais que ça aurait pu être pire. J'étais presque majeure, mon frère n'avait que treize ans, bien qu'il approchait de sa quatorzième année. Il avait besoin de parents, pour ne pas finir comme moi.  " Jules-Angelo dépêche-toi ! Je veux voir les pandas roux moi !" Ce rappel à l'ordre de la part de mon frère me fit sourire. Et comme demander, je descendis pour rejoindre tout le monde dans le salon. C'était encore quelque chose d'étrange à mes yeux, mais pour le bien de tous, je me prêtais au jeu. " Je suis là, allons-y !" Félix se montra bavard sur le chemin du cirque. Lui qui adorait les animaux, il se réjouissait de les voir, même s'il était triste qu'ils soient en cage. Je restais silencieuse, observant mon petit frère. La disparition de papa, aussi tragique, soit-elle pour nous deux, lui avait au moins permit de s'ouvrir un peu plus. Ca, ou bien Ajeya était douée pour faire parler les gens. Sa présence était rassurante, elle était bienveillante envers nous. Adonis était un peu plus réservé, distant, mais sans doute parce que le fait de devoir s'occuper de deux enfants n'entraient certainement pas dans ses projets pour le moment. S'il n'y avait que Louis, ça irait sans doute, mais on avait dû lui faire part de mon caractère, de ma lycanthropie ou bien de cette pyromanie qui était mienne. Mon frère continuait de parler et je fus sortie de mes pensées quand j'entendis mon prénom. " ... Et Jules, bah elle a eu peur de la girafe, c'était vraiment drôle, parce qu'elle ne lui voulait pas de mal, seulement lui dire bonjour !" Je pose les yeux sur lui et eus un léger sourire aux lèvres. " Tu peux pas t'en souvenir, t'étais trop petit !" " Lore-Ann m'en a parler l'autre jour quand on parlait du zoo et du cirque !" En parlant de l'un ou l'autre, nous nous en approchions. Je regarde les deux adultes tout en passant une main dans mes cheveux blonds. " On commence par quoi ?" À vrai dire, l'un ou l'autre m'était égal, tout ce que je voulais maintenant, c'était de penser à autre chose qu'a de noirs désirs. " Mais, j'ai un peu faim, donc si on peut prendre un truc à manger en passant, ça serait cool." Et puis j'étais un peu grognon quand j'avais faim. Donc, pour le bien commun, il fallait que je mange.



Codage par Magma.
Revenir en haut Aller en bas

Ajeya Chetty

Ajeya Chetty
J'ai débarqué à Rome le : 31/03/2019 , j’ai déjà envoyé : 78 textos, d’ailleurs, j’ai récolté : 442
Une sortie au cirque [Ajeya et Adonis] Empty
MessageSujet: Re: Une sortie au cirque [Ajeya et Adonis]   Une sortie au cirque [Ajeya et Adonis] EmptyVen 26 Juil - 10:24

Une sortie au cirque [Ajeya et Adonis] Tumblr_static_filename_640_v2

 Je suis certaine que cette sortie va leur plaire, ils doivent sortir prendre l’air c’est important… Outre le fait qu’ils soient deux adolescents ils avaient également besoin de voir du monde, des jeunes de leurs âges et de se dépenser un minimum. Et puis c’était important que nous sortions tous ensemble. Et qui sait faire quelques rencontres… Ajoutais-je avec un sourire mutin à l’attention d’Adonis, après tout j’avais bien l’âge de Jules la première fois que nous nous étions rencontrés… Voyant son regard et plus encore ses sourcils légèrement se froncer j’ajoutai dans un rire. Animalière bien entendu !   Je me rapprochais de lui et profitais que nous ne soyons encore que tous les deux dans le salon pour goûter à ses lèvres avec gourmandise. Tout était allé si vite depuis mon retour… Je n’avais pas officiellement emménagé ici mais c’était tout comme, il devenait chaque jour plus compliqué de ne pas voir Adonis en fermant les yeux ou en les réouvrant le matin… et je m’attachais bien trop vite à ses deux enfants que le Don avait pris sous son aile après le tragique décès de leur père. Quand Adonis m’en avait parlé j’avais agis de concert avec sa mère pour préparer leur arrivée comme il se devait. Je connaissais déjà la demoiselle et tout comme avec son petit frère nous nous étions vite entendu. Je m’installais dans le canapé en attendant que les enfants ne descendent et vérifiais dans mon sac que j’avais tout ce dont nous aurions besoin. Vêtue d’une simple robe d’été, les cheveux détachés je comptais bien profiter de cette journée le plus « naturellement » possible. Je me relève en entendant les pas de Louis-Félix dans l’escalier et lui offre un sourire lorsqu’il annonce que sa sœur ne devrait pas tarder. Il faut toujours laissé un peu de temps aux femmes, ce n’est pas nous qui sommes en retard mais vous, messieurs, qui êtes toujours trop pressés.   Je lui tendais un paquet de chewing-gum que j’avais dans mon sac pour le faire patienter. Mais la patience n’est pas l’apanage des enfants et le jeune homme rappelle sa sœur à l’ordre ce qui semble satisfaire Adonis qui n’a pas à le faire lui-même. Un sourire et un murmure plus tard à l’attention de la demoiselle nous étions en route. Tu es ravissante.   Dans mes souvenirs à cet âge-là ce genre de chose avait besoin d’être entendue et je n’avais pas à me forcer pour le faire Jules était vraiment une demoiselle très jolie.  Alors en avant. Nous montions dans la voiture et je glissais mes doigts dans ceux d’Adonis tout en discutant sur la quasi-totalité du trajet avec Louis.  Les girafes semble être facétieuses, j’ignore si le zoo en abrite quelques-unes… Mais sans doute, j’avais beaucoup lu de commentaires sur internet indiquant que le zoo valait le détour. Le zoo d’abord, le spectacle du cirque ne sera qu’à là tombé de la nuit. nous avions le temps de profiter de l’un avant de nous installer sous le chapiteau pour assister au spectacle.  Que diriez-vous de prendre une glace chez Hercule ? Proposais-je avec douceur en tentant de contenter tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas

Adonis Valente-Gennani

Adonis Valente-Gennani
J'ai débarqué à Rome le : 28/09/2018 , j’ai déjà envoyé : 376 textos, d’ailleurs, j’ai récolté : 31
Une sortie au cirque [Ajeya et Adonis] Empty
MessageSujet: Re: Une sortie au cirque [Ajeya et Adonis]   Une sortie au cirque [Ajeya et Adonis] EmptyMer 7 Aoû - 0:53

Avoir deux enfants, Adonis ne l’avait pas pensé, mais quand on était revenu en lui apprenant que le trafiquant d’organes avait été tué dans une rixe. Il avait tout de suite pris ses responsabilités en sachant parfaitement qu’il avait des enfants. Trois pour être exact. Mais la plus grande était introuvable, les deux autres placés dans un foyer, il y avait fallu du temps pour les avoir chez lui, mais tout ça changeaient son quotidien et Ajeya passait également plus de temps ici avec Zahia afin d’aider le nouveau « père de famille » à gérer tout cela. Si Louis-Félix était ce qui se rapprochait le plus d’un enfant modèle. Jules-Angelo était loin d’être un modèle de pureté. Les deux enfants étaient des loups-garous, l’un encore relativement jeune, l’autre presque majeure. Interdire et contraindre n’étaient pas la bonne méthode d’éducation et Adonis en avait déjà fait les frais à coup de tag dans les murs du couloir ou de sa chambre à elle. C’était à le rendre fou et une fois encore Ajeya avait tenté de lui dire que cela ferait du bien à tout le monde de se rendre au zoo ou alors au cirque pour l’après-midi. Il profitait de cette femme fraîchement retrouvée qui se moquait ouvertement de lui. « Tu sais qu’il est hors de question qu’on ramène un animal ici ? Baniu est bien ici, tranquillement. » Le gros chien terre-neuve au pelage caramel était bien assez vieux pour venir se faire embêter par d’autres animaux plus jeunes. Pourtant déjà en bas, Louis presse sa sœur qui est encore en train de se préparer dans sa chambre. Et il soupire, amusé quand Ajeya lance que ce sont les hommes qui sont trop impatients. Il ne dit rien, sans doute que c’est la vérité. Et finalement, après un compliment de sa copine, Adonis lance un regard à la petite blondinette, elle avait ce petit visage d’ange, mais n’en restait pas moins un démon malgré elle. « Alors en avant. » Et il se lève, tout en prenant ses lunettes de soleil sur la table basse, embrassant sa mère qui apparait sur le pas de la porte avant de montrer en voiture avec les enfants et Ajeya. Tout le monde y allait de son commentaire et malgré lui, le Valente-Gennani se plaisait à entendre des histoires sur les deux enfants qu’il avait recueillis chez lui. Celle des girafes étant encore la plus amusante. Quand finalement, ils arrivent sur le lieu des festivités, il regarde tour à tour les deux enfants et Ajeya, perdu derrière ses verres teintés. Qu’est-ce qu’on faisait ? On profitait, mais Jules ajoute qu’elle voudrait manger quelque chose. Et il claque la langue pour signifier le manque de politesse. Le Don ne voulait pas se battre, pas maintenant. « Que diriez-vous de prendre une glace chez Hercule ? » Si Louis était enchanté, il espérait que ça serait le cas de la jeune femme. Car elle était plus une jeune femme qu’une jeune fille. « Faisons comme ça, il parait qu’ils ont placé l’entrée du Zoo peu après le glacier. Donc ça fera un bon début. » Fait-il en tendant la main vers Ajeya pour serrer ses doigts dans les siens. « En route mauvaise troupe. » Qu’il fait alors que Luis gambadait joyeusement devant eux en s’extasiant des décorations ajoutées par les fées dans le parc ! Trouver une table pour quatre personnes fut presque compliqué, mais une fois assis, il regarde Jules et Ajeya. « On vous en prie mesdames, avec Louis, on sait être gentleman, hein bonhomme ? » Qu’il fait en ébouriffant les cheveux du gamin ! Il ne voulait pas le dire, mais il les aimait bien ces gosses.


“MAMA, JUST KILLED A MAN, Put a gun against his head. Pulled my trigger, now he's dead. Mama, life had just begun but now I've gone and thrown it all away. Mama, didn't mean to make you cry. If I'm not back again this time tomorrow, carry on, carry on, as if nothing really matters.” ☾☾
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Une sortie au cirque [Ajeya et Adonis] Empty
MessageSujet: Re: Une sortie au cirque [Ajeya et Adonis]   Une sortie au cirque [Ajeya et Adonis] Empty

Revenir en haut Aller en bas
         

 Une sortie au cirque [Ajeya et Adonis]

 Sujets similaires
-
» Hentaï
» Sortie en ville [PV Meridian] /!\Hentaï/!\ [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: