RSS
RSS



 
AccueilAccueil  Die ac Nocte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Contexte & cie » Même sur Die ac Nocte, nous possédons quelques règles, un univers bien précis à apprivoiser, à comprendre. Pour ce faire, cette partie a été faite pour vous. C’est ici que vous commencerez votre aventure, que vous trouverez de quoi comprendre le forum.
VOUS LES COPAINS, JE NE VOUS OUBLIERAI JAMAIS make it on your own 2521561984
Après une jolie année, DAN ferme ses portes. Vous pouvez lire les petites explications et les petits mots du staff ici make it on your own 3308333368

 ::  :: » Monti :: » Habitations
Partagez

 make it on your own

         

Adis Fernàndez

Adis Fernàndez
J'ai débarqué à Rome le : 11/10/2018 , j’ai déjà envoyé : 336 textos, d’ailleurs, j’ai récolté : 187
make it on your own Empty
MessageSujet: make it on your own   make it on your own EmptyMar 11 Déc - 10:46

make it on your own
Luna & Adis


La musique résonne, autour de toi, en toi, elle te prend et fait vibrer, elle est trop forte, trop violente, mais elle te permet au moins d’oublier et c’est tout ce que tu demandes. Le verre de whisky dans ta main n’a pas particulièrement d’effet, cela fait longtemps qu’il te faut plus, bien plus, pour commencer à te sentir emporté, mais cela ne veut pas dire que tu n’apprécies pas la sensation de chaleur qui se dégage à chaque nouvelle gorgée. Tu glisses parmi la foule, tu souris, mais tes mains ne s’égarent pas trop longtemps. Tu ne sais pas vraiment ce que tu veux, outre oublier, t’éloigner, ne penser à rien d’autre pendant quelques heures. Eris t’a pratiquement mis dehors à coups de pieds, et si tu as râlé sur le coup, tu l’en remercies intérieurement. Cela faisait des jours que tu ressemblais à une loque plus qu’à un être humain, à ne plus savoir que faire, à ne plus savoir ce que voulaient ta tête et ton cœur. Alors tu t’abandonnes, tu oublies, t’essayes du moins. C’est pour ça que t’es là, dans un bar de Monti, où créatures de la nuit et néphilims se retrouvent, où vous pouvez être qui vous voulez sans vous cacher. Des humains s’aventurent, mais rarement, réalisant rapidement que l’atmosphère qui s’en dégage ne leur est pas des plus ouvertes. Tu navigues sans jamais te poser, tu cherches de quoi t’occuper l’esprit, plutôt résigné, lorsqu’un éclat capte ton regard. Tu tournes la tête, et sans l’ombre d’un doute, c’est bel et bien la dernière personne que tu souhaitais croiser qui se trouve non loin de toi. Et pour une fois, il ne s’agit pas d’Ezeckiel.

Tu pourrais te retourner, l’ignorer, faire comme si elle n’était pas là, en venir à quitte le bar, mais le whisky laisse un voile sur ton esprit, laisse un sourire venir fleurir sur tes lèvres, sardonique, cynique, et tu te dis pourquoi pas, au moins ça te distraira. Tu te glisses à sa table, t’assoies face à elle, tes pieds posés fermement au sol malgré le tabouret en hauteur. Ton sourire reste collé à tes lèvres alors que tu glisses un « Bonsoir Luna. », tellement satisfait d’avoir trouvé de quoi t’occuper. La dernière fois que vous vous êtes vus, c’était pour Halloween, c’était lors de cette soirée maudite où un sorcier s’est bien trop amusé et qu’un esprit a pris possession de ton corps. Une soirée durant laquelle tu as passé ton temps à flirter avec Luna, à la toucher, la faire rire, l’amuser, motivé par l’esprit maladif de l’homme qui t’occupait. Tu ne l’as pas revue depuis, vous vous êtes ignorés, fuis, mettant une ville entière entre vous. Tu as flirté avec Luna Lightwood-Santiago et tu ne sais toujours pas ce que tu dois en penser. « Amusant de te voir ici ce soir. » Tu fais un signe de main à un serveur en signalant ton verre de whisky, celui-ci s’occupant de te resservir. « Je pensais que tu restais collée à Ezeckiel, comme un bon toutou avec son maître. »
AVENGEDINCHAINS



i'm bleeding out
♣️ so if the last thing that i do is bring you down, i'll bleed out for you. so i bare my skin, and i count my sins.
Revenir en haut Aller en bas

A. Luna L-Santiago

A. Luna L-Santiago
J'ai débarqué à Rome le : 05/08/2018 , j’ai déjà envoyé : 2363 textos, d’ailleurs, j’ai récolté : 1031
make it on your own Empty
MessageSujet: Re: make it on your own   make it on your own EmptyMer 2 Jan - 21:36


Adis & Luna

Make it on your own


C’était une soirée comme une autre dans ton esprit, une soirée où tu n’as rien envie d’écouter, où tu ne veux pas faire ce qu’on te dit pour changer. Tu as un peu de mal avec l’autorité, un peu seulement oui, n'exagérons rien tout de même. Toi, Luna, t’es juste pas une fille comme les autres, loin de là même. Quand on te voit, on ne sait pas vraiment s’il faut t’aborder ou te fuir avec ces runes que tu affiches sans aucune honte sur ton corps. Certains les caches, tu n’en as pas honte pour le faire. Ce soir, tu ne déroges pas à la règle du manque d’obéissance. Même Zeke ne sait pas où tu te trouves, il n’approuverait sans doutes pas les danger que tu prends et ce, pas seulement parce que vous êtes des parabataï. C’est un tout, un enchaînement de petites choses qui font que vous êtes devenus essentiels à la vie de l’autre et tu ne changerais cela pour rien au monde. Mais te savoir dans un bar, entourés de créatures, pour le meilleur comme pour le pire, c’est ce qu’on pourrait appeler une mission suicide, encore plus parce que tu ne caches pas être une Nephilim. Tu as au moins l’avantage d’être une Lightwood, d’être une Santiago. Tu es en quelques sorte immunisée mais ce lien avec ces deux familles n’est pas écrit sur toi, tous ne te connaissent pas. Il y en a pourtant un qui ne manque pas visiblement de t’avoir repéré et qui déjà se trouve hissé sur le tabouret face à toi pour te tenir compagnie. Une compagnie que tu aurais largement préféré fuir si tu en avais été capable mais si tu pars maintenant, sans même lui adresser une parole, tu sais qu’il serait plus rapide que toi pour te rattraper s’il le voulait. Tout ce que tu ne veux pas. « Adis, mais quel... plaisir. » La main sur le coeur, le regard faussement étonné et les mots qui sonnent faux du début à la fin. Faux comme le sourire que tu viens montrer sur tes lèvres sans le perdre une seconde des yeux. C’est un jeu dangereux auquel tu joues Luna et tu le sais, tu te souviens de votre dernière soirée bien que tu préfèrerait l’oublier. « Amusant, tu trouves ? N’ai-je pas le droit de venir prendre un verre ? » Si tu sais qu’il y a des bars qui ne sont ouvert qu’aux créatures, d’autres qu’aux humains, il n’en est rien pour celui-ci. Si tu veux venir, tu en as pleinement le droit, tu le sais, il le sait tout aussi bien. Il fait un signe pour avoir un nouveau verre et toi, tu te contentes de porter le tien à tes lèvres pour le terminer, le reposer et le fixer comme tu le fais toujours. Pas d’étonnement, juste une profonde indifférence avant d’y trouver ton compte et de l’intérêt dans ses mots prononcés. « Je suis touchée en plein coeur, tu marques un point petit vampire. » Et l’éclat de rire qui prend la place de tout le reste. Tu te fiches de te faire remarquer, à quoi bon essayer d’être discrète de toute manière dans un endroit où chacun de tes faits et gestes est épié. « Y’a pas si longtemps pourtant je t’ai prouvé le contraire, que je n’étais pas tout le temps enchainée à Ezekiel. » Référence à Halloween, à ce désastre et à votre flirt que tu n’es pas prête d’oublier. Ca ne t’empêche pourtant pas de caresser sa joue du dos de la main, sans oublier une grimace trop exagérée. Tu as eu du mal à y croire, même quand tu as eu retrouvé tes esprits. Une vaste blague, voilà comment tu as qualifié votre rencontre et la soirée qui en a découlé. Jamais tu n’aurais cru cela possible. « Qu’est-ce que tu me veux ce soir ? Je te manquais ? » Et la question qui tombe, qui ne demande pas réellement de réponses parce qu’aucune ne te conviendrait pleinement. Lui et toi, c’est pour le pire, toujours le pire alors ce soir, quand il s’est installé face à toi, tu savais que ça ne finirait sans doutes pas bien, ça ne le peut pas.

AVENGEDINCHAINS


'Cause you're all of me
I’m on your magical mystery ride and I’m so dizzy, don’t know what hit me, but I’ll be alright
Revenir en haut Aller en bas

Adis Fernàndez

Adis Fernàndez
J'ai débarqué à Rome le : 11/10/2018 , j’ai déjà envoyé : 336 textos, d’ailleurs, j’ai récolté : 187
make it on your own Empty
MessageSujet: Re: make it on your own   make it on your own EmptyJeu 31 Jan - 17:50

make it on your own
Luna & Adis


Si tu devais être réellement honnête avec toi-même, ce n'est pas tant parce que Luna est une Néphilim que tu ne l'as jamais supportée. Elle est dans ton camps après tout, elle fait partie des pro-Créatures et bien que la situation politique est plus complexe que cela, ça n'a jamais été ton soucis avec elle. C'est loin du cas d'Ezeckiel, loin de ton manque de confiance envers lui, tu n'attends pas la même chose de lui, ce ne sont pas les mêmes murs que tu dresses, pas les mêmes limites que tu dessines. Non, ce qui t'a toujours dérangé avec Luna, ce qui t'a toujours profondément agacé, c'est son caractère. C'est peut-être un problème récurrent des Lightwood au fond, et cela pose bien plus de questions que tu n'as d'alcool dans le sang pour les gérer. Mais là où ça te donne envie de fuir Ezeckiel, avec Luna cela a toujours déclenché une envie irrémédiable, autant de le dire, de la faire chier. Et tu ne peux louper une occasion si belle que celle qui t'est donnée ce soir. Surtout que Luna se prête toujours au jeu, comme sa réaction le démontre, et ça ne t'amuse que plus encore. Bien que tu ne l'avoueras jamais, évidemment.

Tu ne peux t'empêcher de reculer lorsqu'elle te touche, il y a tout de même des limites à ne pas franchir et sa main sur ta peau en est une. Tu prends son poignet entre deux de tes doigts et le repose sur la table, loin de ton visage. « Tu serais gentille de garder tes mains pour toi-même, si tu ne veux pas les perdre. » Tes menaces sont vides de sens, au fond, parce que Luna fait partie de ces Néphilims au sang chaud pour qui ce genre de parole est visiblement un signe de se lancer tête baissée, parce que tu n'as pas vraiment envie de tâcher ton nouveau costume de sang angélique, c'est étrangement tenace et tu y tiens. Tu lui réponds avec un sourire amusé, charmeur presque, et pour quelqu'un qui ne vous connaît pas, quelqu'un qui ne vous écoute, vous devez ressembler à deux personnes en train de flirter. C'est votre danse, vos habitudes, c'est plus fort que toi et tu te doutes qu'il est en de même pour elle, sinon elle serait déjà partie. « Évidemment que tu m'as manqué Luna. J'ai besoin de ta dose de stupidité hebdomadaire pour me sentir beaucoup mieux dans ma propre peau. » Les répliques sortent sans que tu n'y réfléchisses et tu sais que ça t'amuse beaucoup trop pour ton propre bien. Tu pourrais presque te surprendre à apprécier passer du temps avec Lunda Lightwood-Santiago, jeu dangereux Adis. « Et sinon, comment ça se passe du côté des rejetons angéliques, vous avez trouvé d'autres moyens de vous aplatir devant les créature que vous avez exterminé pendant des années ? »
AVENGEDINCHAINS



i'm bleeding out
♣️ so if the last thing that i do is bring you down, i'll bleed out for you. so i bare my skin, and i count my sins.
Revenir en haut Aller en bas

A. Luna L-Santiago

A. Luna L-Santiago
J'ai débarqué à Rome le : 05/08/2018 , j’ai déjà envoyé : 2363 textos, d’ailleurs, j’ai récolté : 1031
make it on your own Empty
MessageSujet: Re: make it on your own   make it on your own EmptyJeu 14 Fév - 2:08


Adis & Luna

Make it on your own


La menace qui te fait rire et dont tu ne crois pas un mot. Il n’est pas crédible dans ce rôle du méchant quand bien même lui et toi ne vous supportez pas. C’est juste une habitude, un jeu que tu te dis. Vous devez vous détester alors vous le fait, point à la ligne. Mais parfois, tu te perds dans ce jeu parce qu’il est bien trop agréable de le détester plutôt que de l’apprécier. On ne peut pas dire qu’il arrange bien les choses à vrai dire. Adis, il a le mot détestable d’écrit sur le front à l’encre de sang, tu ne peux pas aller à l’encontre de ce destin, voilà tout. Le problème, c’est que le temps en sa compagnie n’est pas aussi désagréable que tu le voudrais. Oh, tu es loin d’apprécier ça mais ça pourrait être pire, vraiment pire et ça te conforte finalement dans ton avis que tu préfères que ça soit lui qui t’ai rejoint plutôt qu’un opportuniste hasardeux. « Range les crocs Dracula, on sait toi et moi que tu ne me feras pas le moindre mal. » C’est t’avancer un peu dans l’inconnu mais tu est presque certaine d’avoir raison car te faire du mal, c’est infliger de la douleur à ton Parabataï, à Ezekiel. Et tu espères sincèrement et secrètement qu’il se fout pas de vous depuis le début, au point que ça ne le gênerait pas de voir souffrir ton cousin par ton intermédiaire. Il est un peu, en cette soirée, ton arme secrète sans réellement le vouloir. L’arme qui te permet d’avoir un avantage parce que toi en retour, tu n’aurais aucune honte à te débarrasser de lui s’il n’était question que de purifier ton air. La remarque suivante que tu fais à la volée, sans trop réfléchir parce que ça fonctionne mieux ainsi. Lui en tout cas, il ne t’a pas manqué. ne pas l’avoir revu depuis la soirée d’Halloween t’a fait du bien et t’a surtout permis d’encaisser que tout ce qui a eu lieu, a été fait et dit sous la contrainte d’une possession non voulu. Il n’y avait pas assez des créatures obscures, il fallait que les fantômes s’en mêlent maintenant. Une réflexion qui te fait pousser un soupir, pas seulement pour ça en réalité, il vient s’adresser à toi, te parler et toi, comme une gamine provocante, tu viens placer ta main sur ton coeur en un geste de comédienne affirmée. « Je suis touchée en plein coeur par tes propos pleins de venins. » Et déjà, tu ris de nouveau en oubliant ce geste rapidement pour te reprendre, ton verre entre tes doigts pour en prendre une gorgée. Si tu dois passer la soirée avec lui, il faudra plus que ça probablement, même si ne plus être maîtresse de tes capacités te causerait sans nul doutes du tort. « Tu sais, je te préfère quand tu fermes ta bouche, le silence est une bien meilleure mélodie à mes oreilles que ton horrible voix de crécelle immaculée. » Tu feins une grimace avant de terminer ton verre.  Ils ne sont pas assez grands, on en met pas assez dedans que tu te dis en observant le fond, désespérément vide. Faussement désintéressée de lui, il te rappelle pourtant sa présence et tu soupires, encore. A croire qu’avec lui, c’est un leitmotiv incessant de soupir, seule chose dont tu es véritablement capable pour montrer ton agacement. « Oh tu sais, s’ils veulent s’aplatir, qu’ils le fassent, je marcherais volontier sur le dos de certain pour les aider à tomber plus bas si tu veux tout savoir. » Un rire qui pourtant ne comporte aucune émotion traverse tes lèvres. Tu te fiches de ce qu’il est convenable ou non de dire ce soir, tant que tu te fais discrète, c’est le principal. « Mais si tu veux tout savoir, je suppose que ça se passe bien. » Nouvelle pause, il serait correct de lui retourner la question. « Et du côté des sang-froid ? Pas trop de cadavre sur les bras ? Il faudrait penser à faire le ménage derrière vous, déjà que vous n’êtes pas bien discret. » Les yeux qui roulent sur eux-même et tu ris de nouveau tout en appelant un serveur, ressentant le besoin d’un nouveau verre. La soirée promet d’être longue et sans doutes pas dans le meilleur sens du terme.

AVENGEDINCHAINS


'Cause you're all of me
I’m on your magical mystery ride and I’m so dizzy, don’t know what hit me, but I’ll be alright
Revenir en haut Aller en bas

Adis Fernàndez

Adis Fernàndez
J'ai débarqué à Rome le : 11/10/2018 , j’ai déjà envoyé : 336 textos, d’ailleurs, j’ai récolté : 187
make it on your own Empty
MessageSujet: Re: make it on your own   make it on your own EmptyMer 8 Mai - 14:29

make it on your own
Luna & Adis


Il suffit de quelques mots pour que ton calme s’effrite, pour que la colère te torde l’estomac, si propre aux Néphilims, si propre à Luna. « Range les crocs Dracula, on sait toi et moi que tu ne me feras pas le moindre mal. », et ça te tue, ça te ronge, parce qu’elle a raison, parce que tu ne lui feras rien, parce que tu ne peux rien lui faire, parce qu’elle est la parabatai d’Ezeckiel, parce que malgré tout ce que tu peux dire et ressentir, tu tiens assez au jeune homme, au fragile lien qui se dessine, pour ne pas toucher à Luna. Ta seule satisfaction, ton seul plaisir, c’est la situation parallèle, malgré son rire, malgré ses tentations, malgré son faux semblant. Aucun de vous ne peut abîmer l’autre. Néanmoins, tu n’as pas besoin de tes crocs, de tes mains, tes mots sont tout aussi violents, tout aussi venimeux. C’est si facile avec Luna, si aisé d’aller la chercher, d’ajouter du sel sur les blessures, de toucher là où ça fait mal. C’est un jeu que vous avez développé, que vous maîtrisez, vous ne le faites aussi bien avec personne d’autre. C’est tant d’implications, tant de suggestions, tant d’inconscient auquel tu ne veux pas penser. Tu pourrais passer une soirée tranquille, amusante, détendue, et pourtant te voilà face à Luna, et pourtant te voilà à te comporter comme un cadet et non plus comme le chef de clan. Et tu t’en moques, tu noies tes responsabilités au fond de ton verre, tu laisses un sourire narquois dessiner tes lèvres.

« Dommage pour toi alors darling, je me moque de ce dont tu préfères. » Ton verre penché vers elle en guise de salutation, et tu le termines à nouveau. Pas assez d’alcool dans ton sang, dans ton cerveau, tu es encore trop sain, trop maître de toi-même. « je marcherais volontier sur le dos de certain pour les aider à tomber plus bas si tu veux tout savoir. » Tu te penches doucement vers elle, murmurant presque tes prochains mots, l’amusement et l’agacement s’entrelaçant dans ton regard. « Ce sont de biens belles paroles pour quelqu’un recevant ses ordres du Consul. Consul dont aucun d’entre vous ne fais partie, si je puis permettre. Tu n’es rien dans ce nouveau monde Luna, quelle tristesse cela doit être pour ton âme de princesse. » Rires faux, rires vides, aucun d’entre vous n’est réellement amusé, mais l’électricité craque dans l’air, un certain hypnotisme t’amène à rester, tu ne songes même pas à partir. Sa question t’amuse, elle est mignonne cette gamine qui ne sait rien de la vie. « Oh tu sais, nous prenons soin de nos sources de sang. Après tout, nous avons besoin d’être en produisant assez pour nous nourrir, sans quoi… peut-être serions-nous forcés de recourir à votre sang doré ? Quel dommage, de te voir ainsi drainer, avec qui pourrais-je alors m’amuser ? » Fausse mou qui orne de ton visage, mais un frisson te parcoure. Tu ne ressens aucune envie de te sustenter sur l’une des nuisances angéliques, rien que la pensée semble repoussante. Le serveur appelé par Luna finit par arriver et tu lui fais amener directement quelques bouteilles de whiskey et de bourbons.

« Tu as conscience, Luna, que malgré tes grands airs, malgré tes braves menaces, tu ne peux plus me toucher ? » L’air se solidifie, tes mots respirent le sérieux, bien loin de tes tentations narquoises. Vous allez avoir besoin de cet alcool, alors que ton esprit semble décidé à avoir cette discussion ici et maintenant avec Luna Lightwood-Santiago.
AVENGEDINCHAINS



i'm bleeding out
♣️ so if the last thing that i do is bring you down, i'll bleed out for you. so i bare my skin, and i count my sins.
Revenir en haut Aller en bas

A. Luna L-Santiago

A. Luna L-Santiago
J'ai débarqué à Rome le : 05/08/2018 , j’ai déjà envoyé : 2363 textos, d’ailleurs, j’ai récolté : 1031
make it on your own Empty
MessageSujet: Re: make it on your own   make it on your own EmptyMer 19 Juin - 16:34


Adis & Luna

Make it on your own


Tu ris Luna parce que tu sais ce que tu dis, tu es certaine de ce que tu avances. Avec Adis, quoiqu’il se passe, tu ne crains rien même si tu te doutes bien que dans son esprit passe diverses idées pour se débarrasser de toi. Mais s’ils savaient combien tu en a rien à faire, s’il savait combien ça te passe bien au dessus. Là, tu voudrais juste boire un verre en toute tranquillité sans avoir à te prendre la tête ni même à parler avec lui. Quand il est question d’Adis, tu es au moins certaine d’une chose, jamais ça ne pourra fonctionner entre lui et toi et bien souvent tu te demandes ce qu’Ezekiel peut bien lui trouver. C’est un vampire, première tare, la principale sans doutes. T’as rien contre les Créatures en général, disons juste que tu as un rapport particulier avec elles, ne sachant pas vraiment si tu dois leur faire confiance ou non. Tu as trop souvent tendance à suivre ton instinct, et lui, il t’ordonne de fuir. Tu te contentes de sourire Luna, tu souris parce que c’est la solution de facilité. Pourquoi devrais tu perdre ton temps à lui cracher des paroles alors qu’il n’en vaut clairement pas la peine. Tu veux juste la paix, il ne te l’offrira pourtant pas, tu le sais bien. Jouer la carte de la franchise n’est pas dans tes habitudes et pourtant, l’alcool aide probablement, l’alcool désinhibe il paraît et bien que tu ne le ressentes pas vraiment, tu sais que tu as plus de facilité à lui parler oui. « Princesse ? C’est quand je t’entend me parler comme ça que je sais que tu ne me connais pas, que tu ne me connaîtras jamais et que toi et moi on est décidément pas fait pour s’entendre. » T’es presque désolée pour lui en réalité. pas parce que jamais vous ne réussirez à vous entendre, mais parce qu’il juge sur les apparences, sur ce qu’il voit et il doit rater bien des choses dans sa vie en s’abaissant à ça. Puis la conversation dérive sur le sang, sans mesquinerie dans ta voix. Mais lui, en revanche, tu ne sais même pas quoi en penser. « Mais vas-y si tu veux mon sang, sers-toi ! » Pour appuyer tes propos, tu tends tes poignets vers lui, tu lui montres comme pour l’encourager à le faire, à planter ses crocs dans ta chaire. « A tes risques et périls en revanche, est-ce que je suis capable de prendre du poison depuis assez longtemps pour ne pas en ressentir les effets pour tuer quiconque me voudrait du mal ou pas ? » T’es pas crédible mais c’est une idée, tu ne veux pas non plus lui faire peur, juste peut-être essayer de détendre un peu l’atmosphère. Tu as fais une promesse à Ezekiel, tu lui as promis d’essayer de faire des efforts, d’essayer de supporter un tant soit peu Adis. « Et même si je le voulais, si je le pouvais, je ne te toucherais pas. Tu me prends peut-être pour un monstre ou je ne sais pas, mais je ne suis pas ce que je parais. » Tu es peut-être une guerrière et pourtant, tu sais aussi faire des trêves quand c’est nécessaire, si ça l’est évidemment. Une main sur ton verre, le regard tourné d’abord dessus, tu finis par le relever pour le planter dans celui d’Adis. « Tu crois qu’un jour, on réussira à au moins se supporter plus de dix minutes dans la même pièce ? » Une question qui mérite une sérieuse réflexion mais qui n’a probablement pas de réponses concrète si ce n’est le temps.

AVENGEDINCHAINS



'Cause you're all of me
I’m on your magical mystery ride and I’m so dizzy, don’t know what hit me, but I’ll be alright
Revenir en haut Aller en bas

Adis Fernàndez

Adis Fernàndez
J'ai débarqué à Rome le : 11/10/2018 , j’ai déjà envoyé : 336 textos, d’ailleurs, j’ai récolté : 187
make it on your own Empty
MessageSujet: Re: make it on your own   make it on your own EmptyMer 24 Juil - 15:25

make it on your own
Luna & Adis


Ça a toujours été compliqué entre Luna et toi, ça le sera toujours. Elle est peut-être dans votre camps, elle n’en reste pas moins un néphilim et pas un des moindres, elle le sait, porte haut ses couleurs, garde la tête dressée et la fierté dessinée sur son visage. Elle est tout ce qu’Adis déteste, et s’il n’y avait pas Ezeckiel, s’il n’y avait pas ces grands yeux bleus à qui il ne sait pas dire non, à qui il n’a jamais su dire non, cela ferait longtemps que tu aurais agi, au lieu de rester impassible à échanger pique sur pique, parce que c’est tout ce que vous pouvez faire. Foutus néphilims. Un rictus t’échappe alors qu’elle te sort son speech sur le fait que tu ne la connais pas, et il te faut tout ton self contrôle pour ne pas simplement éclater de rire au milieu du bar. Tu secoues la tête en reprenant une gorgée de ton bourbon. Elle est mignonne. « En quoi est-ce nouveau darling ? Tu ne me connais pas, je ne te connais pas, et alors ? Je n’ai aucune intention de changer ce fait. » Tu hausses les épaules avec une moue presque désolée inscrite sur le visage, mais moqueuse en réalité, ton regard parcourant rapidement le bar. Cela ne touche pas de quelque manière que ce soit, elle te fait plus de peine qu’autre chose. Luna Lightwood-Santiago dans toute sa splendeur.

« Si tu as cru que j’allais me souiller ainsi, je suis navré de te décevoir. Range donc ton poignet, tu es ridicule. » Ton rictus reste amusé, mais c’est un masque, un faux-semblant, elle t’agace, fait tressauter tes nerfs comme personne n’en est capable. Tu n’as qu’une envie, c’est de passer par-dessus la table pour lui écraser son parfait petit visage d’ange contre la surface la plus proche. Un rire ne peut que t’échapper alors qu’elle essaye de te sortir ce magnifique discours sur le fait qu’elle n’est pas un monstre, évidemment. Sur votre possible entente. Utopique. Naïve. « Tu es une néphilim Luna, ta race n’existe que pour chasser les miens. Tu m’excuseras si je ne te crois pas, d’autant plus alors que tu es l’une des plus insupportables de ce côté du Tibre. Tu es certaine de ne pas t’être trompée de camps ? Ta place ne serait-elle pas avec tes frères et sœurs qui hantent les catacombes ? » Tu ne comprends même pas ce qu’elle fait dans votre camps, pas alors qu’elle se comporte encore comme un conquérant, un dominant. « Qu’est-ce que tu veux que je te dise Luna ? Aucun de nous ne peut tolérer l’autre, tu es tout ce que je hais en ce moment. Et s’il n’y avait pas Ezeckiel entre nous, nous avons tous les deux conscience que cette trève n’existerait pas. Non, je ne pense pas qu’un jour cela changera. Je n’en ai même pas envie, peu importe ce que je ressens pour ton cousin. » Tu finis ton verre, tout amusement ayant disparu de ton visage. « Je pense que la distraction a assez duré, et pour une fois tu devrais agréer avec moi. A la prochaine malheureuse fois. » Parce que tu seras toujours damné à croiser cette femme, peu importe ce que tu fais, peu importe où tu te trouves. Tu repousses ta chaise, te lèves et pars sans jeter un dernier coup d’œil. C’était déjà bien assez pour une soirée.


TERMINÉ
AVENGEDINCHAINS



i'm bleeding out
♣️ so if the last thing that i do is bring you down, i'll bleed out for you. so i bare my skin, and i count my sins.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

make it on your own Empty
MessageSujet: Re: make it on your own   make it on your own Empty

Revenir en haut Aller en bas
         

 make it on your own


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: