RSS
RSS



 
AccueilAccueil  Die ac Nocte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Contexte & cie » Même sur Die ac Nocte, nous possédons quelques règles, un univers bien précis à apprivoiser, à comprendre. Pour ce faire, cette partie a été faite pour vous. C’est ici que vous commencerez votre aventure, que vous trouverez de quoi comprendre le forum.
VOUS LES COPAINS, JE NE VOUS OUBLIERAI JAMAIS La chasse aux chasseurs ft. Abigail 2521561984
Après une jolie année, DAN ferme ses portes. Vous pouvez lire les petites explications et les petits mots du staff ici La chasse aux chasseurs ft. Abigail 3308333368

 ::  :: » Trastevere
Partagez

 La chasse aux chasseurs ft. Abigail

         

Onyx de Malherbe

Onyx de Malherbe
J'ai débarqué à Rome le : 30/04/2019 , j’ai déjà envoyé : 296 textos, d’ailleurs, j’ai récolté : 177
La chasse aux chasseurs ft. Abigail Empty
MessageSujet: La chasse aux chasseurs ft. Abigail   La chasse aux chasseurs ft. Abigail EmptyMar 23 Juil - 17:39

Encore un soir d'été à Rome, et encore une soirée déguisée au château des plaisirs. Avec l'arrivée du cirque en ville, plus que jamais les romains ont envie de spectacle, même les romains lubriques. SURTOUT les romains lubriques. Des fausses queues en étoffes se balancent énergiquement au rythme des secousses que leur infligent des fessiers déchaînés. Entre les tigresses, les lions, les louves, les lapines et les ours, des nonnes et des pompiers se joignent à la fête, vêtus eux aussi du deuxième plus simple apparat -des costumes moulants-. Certains danseurs et danseuses en profitent pour vivre leur fantasmes. Ainsi, Leo, non content de sa queue et sa crinière de roi de la savane, arbore une clochette qu'il fait furieusement sonner à chaque pourboire. Et c'est très pratique pour les affaires, cette histoire! Pourquoi? Eh bien! La clochette est sur son cache-sexe, évidemment.
Onyx lui-même a donné -chose rare!- de sa personne. Torse nu, dans un pantalon et des chaussures de costume noirs, avec le gilet de costume trois pièces assorti, il déambule dans le club en servant les boissons aux invités les plus prestigieux, le visage masqué par un loup du carnaval.
Une femme s'approche. Les cheveux relevés en une gerbe de flammes bleues, ses yeux blancs sans pupilles ni iris. Un ruban de feu cache les quelques parties de son corps que la loi désignent comme "indécentes". Foutaises! Le corps de Lupa est une splendeur sans égale. La musculature fine et les mouvements félins de la belle en font, encore une fois, l'une des hôtesses les plus demandées. Pourtant, elle ne fait aucune danse, ne joue pas de ses charmes. Elle se contente de poser ses prunelles vides sur les clients, les jambes croisées, le buste en avant, sa lippe charnue laissée libre...
Certes, vu comme ça, sa popularité n'a rien d'anormal.

La fille des enfers murmure aux oreilles du renard. Les mains posées sur son épaule, hissée sur la pointe des pieds, une jambe pliée en l'air, elle est cambrée dans une parodie de pin-up des années soixante. Nyx distingue à peine ce qu'elle lui dit parmi les sifflets d'une foule qui adore le spectacle. Ni une, ni deux, le brun empoigne la fesse de sa charmante employée et l'embrasse avec fougue. Durant la longue étreinte qu'ils partagent, le sorcier comprend le message qui lui est adressé.
"-Une jeune femme veut vous voir, Herr de Malherbe. Elle est au bar. Je lui ai servi un cocktail, mais elle n'a pas l'air venue pour boire un verre en bonne compagnie. Nyx sourit. Les seules personnes qui ne viennent ni boire ni vivre leurs vices cachés cherchent des informations. Enfin un peu de boulot!
-Danke. Et appelle-moi Nyx, je te l'ai déjà dit. La louve mord la lèvre du renard en le lâchant, accompagnant son geste d'un salut vague de la main et d'un sourire de conspiratrice. -Bien sûr! Désolé, Herr de Malherbe."

Le brun passe derrière le bar, prend une bouteille de prosecco et se serre un ballon. C'est censé se boire en flûte, mais c'est encore son établissement, merde! Il trinque avec le cocktail posé sur le bar, dont la condensation coule et imbibe doucement le dessous de verre.
"-Onyx Benoît de Malherbe, enchanté. Que puis-je faire pour vous, mademoiselle?"

Appuyé contre le bar, il lève son verre devant son interlocutrice, prend une grande lampée, et attend la réponse, rivant ses yeux assombris par le masque sur la belle aux tâches de rousseur.


Onyx parle et pense en 006600
Revenir en haut Aller en bas

Abigail Herondale

Abigail Herondale
J'ai débarqué à Rome le : 11/07/2019 , j’ai déjà envoyé : 53 textos, d’ailleurs, j’ai récolté : 270
La chasse aux chasseurs ft. Abigail Empty
MessageSujet: Re: La chasse aux chasseurs ft. Abigail   La chasse aux chasseurs ft. Abigail EmptyMar 23 Juil - 23:05

A l’ordinaire, elle évitait ce genre d’endroits, pas parce qu’elle ne pouvait supporter les vues d’une femme à moitié nue ou la lourde chaleur que dégageait ce que certains appelé le palais des plaisirs. Non. Si elle les évitait, c’était parce qu’il y avait toujours deux ou trois malin pour poser une de ses mains là où il ne devrait pas et elle détestait devoir encore et encore leur exploser le nez pour qu’ils comprennent que s’ils ne voulaient pas perdre leurs attributs masculins, ils feraient mieux de s’éloigner.
Quoi qu’il en soit, là pour le coup, elle ne pouvait y échapper. Elle avait besoin de cette info, et  elle se devait de la récupérer le plus tôt possible sans quoi, elle risquait de se retrouver avec une balle entre les yeux avant d’avoir pu s’occuper de ce vampire. Alors forcément, comme une éternelle rengaine, quand elle passe la porte du club, elle ne peut faire deux mètres sans qu’un romain ne tente de lui proposer une petite virée au septième ciel. Il faut dire qu’elle l’avait peut être un peu cherchée, ayant décidée de jouer le jeu, elle avait revêtu un débardeur rouge et un pantalon de cuir noir et été perchée sur une paire de talon aiguille aussi noir que son pantalon.
Pourtant, quand le dit romain lui met la main aux fesses, son sang ne fait qu’un tour et elle attrape violemment le poignet de ce dernier voyant son visage se tordre de douleurs.

« Un petit conseil. Ne réessaie pas. »

D’un pas décidé, elle se dirige vers le bar où elle se fait rapidement accostée par une femme semblant tout droit sortir de l’enfer. La blonde n’imagine même pas la tête qu’elle doit avoir pour que la dîtes femme lui dépose un cocktail aussi rouge que son débardeur sous les yeux. Pour autant, la jeune femme –elle ne se considère plus comme une fille- n’est pas venu pour boire. Comme à son habitude, elle est directe, je cherche monsieur de Malherbe.
A peine quelques minutes plus tard, la femme est parti, ne laissant dans son sillage que le cocktail rouge vif dont Abigail prend une gorgée en entendant des sifflements bruyants dans son dos. Elle ne se retourne pas dans ce genre de lieu, il n'en faut pas beaucoup pour les testostérones sur pattes se mettent à siffler ou à hurler tels des animaux en chaleurs. C'est une vision bien négative qu'elle a. Certes, ces lieux sont peut être en réalité très amusants. Mais Abi en a vu assez pour avoir une vision bien pessimiste de l'Humanité en général, qu'elle soit vampirique, féerique, lycans, sorcière ou nephilims. Qu'importe l'espèce, ils agissent de la même manière. Et quand elle repose la boisson sanguine, ce n’est que pour voir un ballon trinquer avec le verre qui la contient. Du verre elle suit le chemin qu’est la main et le bras du propriétaire du dit ballon.

"-Onyx Benoît de Malherbe, enchanté. Que puis-je faire pour vous, mademoiselle?
-On dit que  lorsque l’on a besoin d’une info, il faut venir vous voir. Alors je suis venue "


Sa tenue… c’était une nécessité pour lui ? Ou juste s’adonner t’il aux mêmes jeux que ses employés ? S’il fallait venir déguiser, Abi avait raté le mémo. Ou presque un loup simple en dentelle noir pour cacher son identité, elle n’est pas folle, elle reste une néphilim, et elle n’est pas assez suicidaire pour sortir dans un club où son identité pourrait lui causer du tort.
Abigail parle en 009999


La chasse aux chasseurs ft. Abigail Tumblr_inline_mye0cf9THY1rcvsof_1 La chasse aux chasseurs ft. Abigail 1498406079-tumblr-n8c75twasu1tejn5ko8-250_1
“I know it’s wrong – God, it’s all kinds of wrong – but I just want to be myself for once”
Revenir en haut Aller en bas

Onyx de Malherbe

Onyx de Malherbe
J'ai débarqué à Rome le : 30/04/2019 , j’ai déjà envoyé : 296 textos, d’ailleurs, j’ai récolté : 177
La chasse aux chasseurs ft. Abigail Empty
MessageSujet: Re: La chasse aux chasseurs ft. Abigail   La chasse aux chasseurs ft. Abigail EmptySam 3 Aoû - 15:45

Elle voulait une information, la fan de Stendhal. Entre le Conclave en décembre et le procès d'Hadrian, venu à point pour raviver les tensions dans une ville déjà agitée, les demandes d'information et de filature se multiplient. C'est bon pour les affaires, certes. Mais chaque renseignement rapproche encore un peu ses sources du danger. Le sorcier peut garantir la sûreté de ses indics quand ils sont chez lui, sur son territoire. Pas quand ils fouillent au fond d'un bordel clandestin de Monti. Enfin. C'est toujours ça de pris. Et la possibilité que la donzelle ait quelque chose d'intéressant à lui apprendre n'est pas à exclure. Le renard sourit, finit son verre d'une traite et prend la bouteille de prosecco. Il fait soif, dans ce pays.

"-Très bien. Venez, entretenons-nous en privé. D'un geste du bras -enfin, de la bouteille-, le brun indique la porte de service, au bout du bar, qui donne sur les escaliers et les étages supérieurs. Nyx s'arrête un instant en chemin. -Souhaitez-vous boire quelque chose une fois là-bas? Le premier verre est gratuit." lance-t-il avec un sourire de commerçant, comme s'il se rappelait soudainement que vendre de l'alcool est aussi son métier.

L'ascension des marches se fait dans le silence. Enfin, ce qu'il en reste. Les murs étouffent tant bien que mal les musiques, les sifflets et les cris de tous les occupants du château. Parfois résonne, plus forte que les autres sons, la voix de Lupa, au micro.  Elle prend un pied monstrueux à animer la soirée, et ça s'entend. Une véritable bête de scène, note mentalement le renard.
Arrivés au deuxième étage, Nyx pousse la porte du palier. Il précède son invitée dans le long couloir aux tons lie-de-vin et ouvre la quatrième porte sur la droite. Le sorcier pose son verre sur la table, le remplit, et va ensuite mettre la bouteille dans le petit frigidaire contre le mur de la pièce.
Ensuite, Onyx s'assoit à son bureau. Contrairement à l'extravagance de la salle principale, ici, il n'y a que le nécessaire. Le nécessaire, et un minibar. Parce qu'il faut pas déconner, non plus. Le sorcier enlève son loup, qu'il pose calmement sur le contreplaqué au vernis vieilli du bureau. Les olives qui lui servent d'yeux se pointent alors sur la jeune femme. Le sorcier avance la main vers l'un des fauteuils qui lui font face.

"-Asseyez-vous, je vous en prie! Une gorgée de prosecco. -Bien. Tout d'abord mademoiselle, parlons formalités. Comment dois-je m'adresser à vous? Vous n'avez bien évidemment aucune obligation de me donner un vrai nom, mais franchement, mademoiselle, ça ne vous va pas très bien., lâche Nyx, toujours le sourire tranquille d'une personne habituée à ces entretiens généralement tendus entre client et "professionnel de l'information". -Ensuite, parlons paiement. L'argent est toujours un bon compromis, mais j'échange volontiers les informations que je possède contre celles que je ne possède pas. Je vous demanderai donc, pendant notre entrevue, de réfléchir à n'importe quel évènement inhabituel que vous auriez rencontré récemment, et ce dans les moindre détails. il lève une main dans un geste fatigué, appuyant ses propos: -Évitez de me raconter ce qui vous est arrivé sous la douche, ou comment vous avez raté le clafoutis qui est pourtant votre spécialité: je parle d'informations ayant une portée politique, militaire ou économique. Le regard de l'ancien espion se durcit. -Ne me faites pas perdre mon temps. Compris?"
Il en a marre, de ce discours. Pourtant, à chaque fois que l'idée lui vient de ne pas le faire avec un ou une cliente, il finit toujours par le regretter. Autant prendre les devants.
"-Puisque tout est clair, continuons! Racontez-moi un peu pourquoi vous êtes là, et quelle information vous voulez obtenir." Le renard s'installe un peu plus confortablement dans son fauteuil, prend une petite gorgée de prosecco et fixe calmement son interlocutrice. Ce genre de récits peuvent devenir un peu longs.


Onyx parle et pense en 006600
Revenir en haut Aller en bas

Abigail Herondale

Abigail Herondale
J'ai débarqué à Rome le : 11/07/2019 , j’ai déjà envoyé : 53 textos, d’ailleurs, j’ai récolté : 270
La chasse aux chasseurs ft. Abigail Empty
MessageSujet: Re: La chasse aux chasseurs ft. Abigail   La chasse aux chasseurs ft. Abigail EmptyDim 4 Aoû - 19:33


Il sourit, et Abi ne sait pas alors si elle doit s’en inquiéter ou non. Ca la titille, elle craint ce qui se passera si sa mère apprend qu’elle est partie dehors, seule, en pleine nuit. Mathilda était déjà bien assez parano au vue des récents évènements pour éviter qu’Abigail n’en rajouter une couche au risque d’être réduit à l’enfermement entre les murs du QG, non elle tenait à sa liberté de mouvement la petite rebelle.
Pourtant, elle se contente d’hocher la tête et de le suivre en silence, ou presque " Le cocktail que votre amie m’a servi. J’avoue que je ne dirais pas non à un autre verre –elle ne l’avouera pas mais la douce brûlure provoqué par la vodka contenu dans le cocktail sanguin lui as fait du bien, du moment qu’elle restait lucide "

Quand elle entre dans le bureau, son subconscient se met automatiquement à chercher les issus de secours en cas de problème, oh certes, en cas de problème, la néphilim sait se défendre, mais elle avait un code. Et elle doutait que Monsieur de Malherbe soit assez dangereux pour faire partie de ce code, nul doute que si ça avait été le cas, elle ne sera pas assise dans son bureau à l’heure actuelle –sur un fauteuil tout à fait confortable par ailleurs-.
Quand Onyx enlève son loup, Abigail se demande si elle doit faire de même, se serait une situation alors équitable, et ils étaient seuls. Pour autant, au départ elle ne le fait pas. Elle le laisse parler, déballer le long monologue qui doit servir à ses clients, il parle par expérience elle s'en doute, au final elle se dit que l’argent est un bon compromis, les informations aussi. Et elle en a récolté quelques unes au cours de ces excursions interdites, mais sont-elles à même de contenter son interlocuteur ? Elle a quelques doutes. Si le regard du patron se durcit à la fin de son monologue, celui de la jeune néphilim reste impassible, elle a déjà vu pire, connu pire. Pour peu, son impassibilité aurait pu la faire prendre pour une statue, une statue d’ange cela aurait été ironique.

"-Puisque tout est clair, continuons! Racontez-moi un peu pourquoi vous êtes là, et quelle information vous voulez obtenir. "

Pour la première fois depuis son entrée dans l’établissement, elle dévoile son visage, posant son masque de dentelle sur l’accoudoir du fauteuil avant de se pencher, posant ainsi ses coudes sur ses genoux.

"Abigail…Abigail Herondale. Il est juste que vous connaissiez mon vrai nom puisque je connais le votre. –elle laisse un minuscule moment de silence pour voir la réaction de son hôte, elle sait ce que son nom provoque généralement- Je sais que je ne devrais pas être là mais vous êtes le plus à même de pouvoir me donner ce que je recherche. Récemment j’ai commencé quelques petites excursions pour retrouver une certaines personne, mais lors de ma dernière excursion, j’ai failli me recevoir une balle entre les deux yeux. J’ai besoin de savoir qui m’a pris en chasse. Et pourquoi. "

Elle se redresse, s’installant plus confortablement, elle a donné le but de sa visite, ce qu’elle cherchait à obtenir, maintenant la néphilim le sait, il faut lui donner envie de li répondre. On a rien sans rien après tout. En un sens, cela ressemble un peu à l'histoire de la carotte au bout du bâton.

"En ce qui concerne votre paiement, je suis prête à vous rendre un service si les quelques informations que j’ai pu récolter ne vous convienne pas "

La blonde prend un risque en proposant de lui rendre service, il pourrait demander n’importe quoi. Est-elle prête à prendre ce risque ? Si cela peut lui sauver la vie et lui permettre de continuer ses recherches, retrouver ce vampire et protéger son partenaire ? Sans aucun doute.[/i]


La chasse aux chasseurs ft. Abigail Tumblr_inline_mye0cf9THY1rcvsof_1 La chasse aux chasseurs ft. Abigail 1498406079-tumblr-n8c75twasu1tejn5ko8-250_1
“I know it’s wrong – God, it’s all kinds of wrong – but I just want to be myself for once”
Revenir en haut Aller en bas

Onyx de Malherbe

Onyx de Malherbe
J'ai débarqué à Rome le : 30/04/2019 , j’ai déjà envoyé : 296 textos, d’ailleurs, j’ai récolté : 177
La chasse aux chasseurs ft. Abigail Empty
MessageSujet: Re: La chasse aux chasseurs ft. Abigail   La chasse aux chasseurs ft. Abigail EmptyMar 6 Aoû - 14:23

Mademoiselle apprécie les Bloody Mary de Lupa, on dirait. Pendant qu’elle explique la raison de sa venue, Onyx lui sert un autre verre. Il est sûrement un peu moins fort en vodka, mais qu’à cela ne tienne. Les dosages de la louve sont, de toutes façons, bien trop élevés pour être servis dans un établissement professionnel.
Il sourit, quand la Herondale affirme qu’il était juste que tous deux connaissent leurs véritables noms. Juste, certes. Mais elle se met en danger en annonçant être une Néphilim dans un club où peux de clients les apprécient. Enfin. Nyx n’a jamais été pour les persécutions, que ce soit pendant la Terreur, le Troisième Reich, ou même l’épidémie. Les angelots sont des créatures comme les autres, après tout. Avec un goût plus prononcé pour les tatouages, peut-être.
L’histoire d’Agibail préoccupe le renard. Il finit son prosecco d’une traite, se lève, et prend un verre, deux glaçons, et un bon scotch. Ton affaire me plaît, gamine ! songe l’espion qui sommeille en lui. Si quelqu’un essaie de la tuer, cela signifie qu’elle sait -ou représente- des choses gênantes. Et les choses gênantes, c’est son fond de commerce. Levant son verre, Onyx sourit à la jeune femme.
« -Enchanté, Signora Herondale. Permettez que nous continuions cette discussion en anglais ? Je préfère éviter les oreilles indiscrètes. il prend une gorgée de son whiskey. -Pour les mêmes raisons, je me permets de vous appeler par votre prénom. En ces temps troublés, je ne vous souhaite pas que mes clients apprennent votre héritage. Mon personnel n’a cure des luttes entre obscurs vieillissants et angelots fougueux, mais je ne peux en dire autant de mes clients. Une moue amère accompagne les mots du sorcier. Des temps troublés, en effet. -Et je ne suis plus en position de protéger publiquement une Néphilim.  Pas pour le moment. »
Le brun prend une grande inspiration, puis reprend.
« -Déjà, je comprends que ça n’est pas agréable, mais il va m’en falloir plus pour vous aider : Qui cherchez-vous, et lorsque vous parlez de balle, vous êtes catégorique que c’est avec une arme à feu qu’on vous a attaqué ? Pas un sort, pas une arme enchantée, pas une malédiction ou un familier ? Les obscurs n’attaquent que rarement avec des armes terrestres, et s’ils le font, c’est pour brouiller les pistes. Ensuite, avez-vous un ou une parabataï, et étiez-vous seule au moment de l’agression ? Les témoins pourraient être en danger. »
Les mains jointes devant son menton, les coudes sur la table, Nyx continue son questionnaire avec l’air détendu qu’il a appris à arborer pendant la Grande Guerre. Chaque fois qu’il se retrouve dans ce bureau, il repense aux interrogatoires en Bavière, à Rouen, ou encore dans la campagne Britannique. Malgré le dégoût que lui inspirent ces années de sa vie, le sorcier ne peut empêcher son sang de bouillir à l’idée de revoir un peu d’action, loin de la justice de ces vieillards du Consul.

« -Pour le prix… Nous verrons. Honnêtement, entre votre lignée et votre récit, il y a des chances que j’aie plus à y gagner que vous. Pour la première fois, l’homme sourit honnêtement. Il a l’impression de revoir les jeunes gens envoyés au mixeur géant qu’était l’Alsace-Lorraine, jadis. -Je pense pouvoir vous aider à trouver qui vous vise, qui vous cherchez, et peut-être même vous aider à leur faire la peau si nécessaire. Mais il faut que vous me fassiez confiance pour cela. Onyx se redresse, s’enfonçant à nouveau dans son fauteuil. Il lance un sourire espiègle à la néphilim. -Si ça peut vous rassurer, je n’apprécie pas spécialement le despotisme vengeur que les obscurs appliquent à Rome. Notre entrevue et son sujet resteront absolument secrets. »


Onyx parle et pense en 006600
Revenir en haut Aller en bas

Abigail Herondale

Abigail Herondale
J'ai débarqué à Rome le : 11/07/2019 , j’ai déjà envoyé : 53 textos, d’ailleurs, j’ai récolté : 270
La chasse aux chasseurs ft. Abigail Empty
MessageSujet: Re: La chasse aux chasseurs ft. Abigail   La chasse aux chasseurs ft. Abigail EmptyMar 6 Aoû - 17:10

Imitant son hôte, la jeune fille  lève son verre. Elle est rassurée lorsque ce dernier prend alors toutes les précautions nécessaires à leurs échanges, et elle ne peut qu’exprimer ses sentiments au sorcier.

" Je me doute que savoir qu’une néphilim vint vous voir ne doit pasêtre du meilleur effet pour votre établissement –poursuivit-elle en anglais avant de prendre une gorgée du Bloody Mary, excellent quoi que moins corsé- Et je refuse de faire du tort à votre établissement par ma présence. "

Quand il lui parle, ou plutôt qu’il la questionne, Abigail doit s’avouer étonnée qu’il pense aux possibles témoins ayant pu assister à la scène. Avec ces temps troublés comme son hôte l’avait si bien rappelé, la jeune fille avait plus tendance à assister au « chacun pour soi » plutôt qu’au bien commun.
Bien sûr, il a quelque chose à y gagner à la clé, Abigail le sait, et comme le propriétaire le rappelle, il a sûrement plus à y gagner qu’elle mais en un certain sens, elle y gagne tout autant. Savoir qu’il peut l’aider, non seulement le trouver mais peut être également aidé à tuer l’idiot qui a osé la prendre pour cible la rassure en un sens. Elle sait que lui, ne cherchera pas à la tuer, elle doute que si ça avait été le cas il prendrait la peine de l’écouter.

"Si ça peut vous rassurer, je n’apprécie pas spécialement le despotisme vengeur que les obscurs appliquent à Rome. Notre entrevue et son sujet resteront absolument secrets.
-Et si je peux vous rassurez également, je ne l’apprécie guère plus et n’y prend pas part aveuglément, vous pouvez être certains que tout ceci restera secret et que je ne révèlerais pas quelques informations à d’autres néphilims désireux de tuer n’importe quel créatures obscures ou humains s’allaient à elles qu’elles trouvent."


Abigail aimez ses pairs, enfin une partie -parce que sans mentir, certains étaient sûrement les rois des crétins et des esprits simplets-, mais si elle passait autant de temps dehors, c’était pour échapper à cette ambiance pesante qui régnait au QG. De jeunes néphilims désireux de faire leurs preuves, prêt à tuer sans regrets n’importe quelle créature obscure, que cette dernière est fait du mal ou non. Et ça, ça Abigail ne pouvait le supporter, elle ne pouvait tuer aveuglément, il lui fallait une raison valable, un but. Quand elle tuait, c’était que la personne le méritait. Son premier meurtre avait été un accident, cela avait-il été le déclencheur de tout ceci ? Sans doute un peu.
Elle esquissa une légère grimace en repensant à ce meurtre et commença à raconter tout les détails qui pourraient aider De Malherbe à retrouver cette personne.

" Quand je parle d’une balle, je suis catégorique. Je n’ai pas de parabataï et j’étais seule dans cette ruelle, enfin sauf si le chien errant que je nourris de temps à autre est considérer comme un témoin. La balle m’a frôlé et si je suis ici, c’est uniquement grâce à l’ange Raziel ou que le tireur était très mauvais. –sur ces mots, elle sortit la balle de sa poche et la posa devant De Malherbe. Elle en savait assez pour savoir que c’était une balle de sniper et grâce à deux/trois recherches elle savait que c’était une balle de gros calibre, sa survie était vraiment un miracle- Je veux trouver pour qui je suis un problème, je doute que mon comportement ne doit pas plaire à certains. Mais je dois être prise pour cible d’un humain, d’une créature obscure ou même d’un néphilim, je veux savoir pourquoi "

Même un néphilim, son esprit n’avait pas écarté cette possibilité, peu savait qu’elle ne tuait pas tout ce qu’elle trouvait, mais son amitié avec Aiden puis avec Jules, ces excursions nocturnes. Elle ne pouvait pas laisser celui qui la traquait tuer impunément, qui disait qu’elle était la première « victime » de ce tireur embusqué ?


La chasse aux chasseurs ft. Abigail Tumblr_inline_mye0cf9THY1rcvsof_1 La chasse aux chasseurs ft. Abigail 1498406079-tumblr-n8c75twasu1tejn5ko8-250_1
“I know it’s wrong – God, it’s all kinds of wrong – but I just want to be myself for once”
Revenir en haut Aller en bas

Onyx de Malherbe

Onyx de Malherbe
J'ai débarqué à Rome le : 30/04/2019 , j’ai déjà envoyé : 296 textos, d’ailleurs, j’ai récolté : 177
La chasse aux chasseurs ft. Abigail Empty
MessageSujet: Re: La chasse aux chasseurs ft. Abigail   La chasse aux chasseurs ft. Abigail EmptyMer 7 Aoû - 11:40

Onyx émet un sifflement admiratif en voyant la balle sur le bureau. Même sans la douille, et écrasée par sa fortuite rencontre avec le béton, elle reste effilée et brillante. Elle n’a pas volé en éclats, et les rainures sur les flancs sont encore bien visibles. De la pornographie pour expert balistique. Malheureusement, le sorcier n’en est pas un, et ses contacts dans la police sont bien moins attirés par l’idée d’une liasse de billets faciles qu’avant. A croire que la chasse aux sorcières du Consul va jusqu’au plus insignifiant fonctionnaire de l’Etat. Le brun prend le cône de métal déformé entre ses doigts et l’amène à hauteur d’yeux, l’air songeur.
« -Effectivement, votre poursuivant ne comptait pas laisser grand-chose de vous. Ce genre de balles ne se chargent que dans des équipements de qualité militaire. Il détache son regard du projectile pour fixer Abigail. -Pour se procurer une arme pareille, il faut connaître du monde et avoir un entraînement approprié. Je doute que le tireur aie raté par incompétence. Soit il était, pour une raison ou pour une autre, pressé de tirer, soit c’était une mise en garde. »
La deuxième solution paraît la plus probable. Qui plus est, si elle a l’habitude de nourrir ce chien errant, c’est qu’elle était suivie depuis plusieurs semaines lorsque le tireur a agi. On peut donc déjà exclure la pègre. Ils n’ont jamais pris soin de faire les choses si proprement. La propreté n’effraie pas les masses, et la mafia ne fonctionne que par la terreur. Le Chiavi, peut-être ? Leurs machinations sont de plus en plus élaborées, et une néphilim ouvertement modérée n’entre pas dans leur vision du monde. En plus, cela expliquerait le tir raté. La plupart de ses membres restent des civils, après tout. Et terrestres, donc plus enclins à utiliser la poudre à canon plutôt que la magie ou la force brute contre un angelot. La pensée que des civils non entraînés et prêts à tout pour éradiquer obscurs et néphilims court le long de l’échine du sorcier, y déposant sueur froides et inquiétudes grandissantes en passant. Onyx en est maintenant certain, il suivra cette affaire jusqu’au bout. Ne serait-ce que pour savoir qui a fait entrer des armes et des munitions militaires dans Rome. Il pose la balle sur le bureau, prend une gorgée de whiskey, puis reprend.
« -Je vous le dit de suite, ça me paraît trop professionnel pour une simple attaque. On cherche à vous faire taire ou à vous faire fuir. Dans ce cas, retrouver ou même éliminer le tireur ne règlera pas le problème. C’est sûrement un mercenaire ou un quelconque déglingué avide de vengeance. Je peux vous aider, mais il me faut toute l’histoire. le sorcier appuie sa dernière phrase. Ce n’est sûrement pas une histoire agréable -ça ne l’est jamais, lorsqu’on fait appel au renard. -Qui est-ce que vous cherchez, pourquoi, et quelles pistes avez-vous ? Personne ne se serait amusé à vous prendre pour cible si vous n’étiez pas proche du but. »

C’est maintenant que tout se décide. Si elle ne souhaite pas déballer toute l’histoire, Onyx ne pourra, pour l’aider, que retrouver la trace du fusil. Et encore, retrouver une arme qui a sûrement été achetée au marché noir sous un faux nom, avec de l’argent qui pourrait tout aussi bien l’être, est rarement utile.


Onyx parle et pense en 006600
Revenir en haut Aller en bas

Abigail Herondale

Abigail Herondale
J'ai débarqué à Rome le : 11/07/2019 , j’ai déjà envoyé : 53 textos, d’ailleurs, j’ai récolté : 270
La chasse aux chasseurs ft. Abigail Empty
MessageSujet: Re: La chasse aux chasseurs ft. Abigail   La chasse aux chasseurs ft. Abigail EmptyMer 7 Aoû - 22:24

Abigail devait le reconnaître, l’homme s’y connaissait en armes, et sa théorie n’était pas complètement folle, une mise en garde semblait plus probable qu’un tir rater. Même si la jeune néphilim n’excluait pas totalement cette possibilité. Pourtant la possibilité que cela soit une mise en garde devenait de plus en plus plausible à mesure qu’elle y réfléchissait. De Malherbe avait après tout raison sur un point, cela ne pouvait venir que d’un armement militaire, et si de l’équipement militaire rentrer dans Rome et tombait entre de mauvaises mains, qui ce qu’il adviendrait des créatures obscures et des néphilims. Ce serait un enfer sanglant comme on n’en aurait jamais vu, faisant sans doute passer les deux guerres mondiales pour des guerres de bac à sable.
Quand il annonce qu’éliminer le tireur ne réglera pas le problème, Abigail sent la colère l’envahir, pourtant elle le sait, il a raison. C’est d’ailleurs sans doute pour cela qu’elle finit son Bloody d’un seul trait avant de poser le contenant sur la table. Pouvait-elle lui raconter toute l’histoire ? Tout depuis le début ? Même  à elle, l’histoire semblait trop improbable, trop folle pour être réelle. Et pourtant, tout le laisser croire, elle n’en avait fait part à personne. Et c’était la seule possibilité qu’elle voyait, celle qu’incluait Emrys était bien loin de correspondre à ce genre de mode opératoire.

Elle n’a pas le choix, si elle veut avoir des réponses… Pourquoi n’avait-elle pas demandé du whiskey ? Cela lui aurait au moins donné la force de dire ce qu’elle avait à dire. Elle ferme les yeux, prend une inspiration avant de commencer son récit, cela risque d’être long…

« Quand je suis arrivée à Rome, j’ai fait la connaissance d’un loup-garou. Aiden. Malgré ce que l’on m’a toujours appris je n’ai pas pu me résoudre à le tuer et je suis devenue amie avec lui. Je doute que les miens auraient vu d’un très bon œil cette relation alors elle est resté cachée. Quand les épidémies ont commencés, lui et moi avons commencé à essayer d’aider des malades, sans succès. Puis un jour c’est lui qui a été touché. J’ai cru à une simple relation de cause à effet parce qu’on trainait un peu trop près des malades –elle ferme les yeux en se rappelant la première fois qu’elle avait vu souffrir de cette maladie, comment effacer des souvenirs aussi douloureux- Mais maintenant je n’en suis plus si sûre. Sa grand-mère qui nous accompagnait parfois à été autant exposer que lui si ce n'est plus et n’a rien eu. Et depuis peu tout me laisse à penser qu’on lui a volontairement injecté la maladie. Au vue de cette dernière vous comprendrez qu’il était dans l’incapacité de me donner des réponses par lui-même. »

Abigail peut encore se revoir dans cette pièce humide où Susan avait du enfermer son petit fils, lui transformé, le souffle brûlant semblait décider si oui ou non il devait s’attaquer à la néphilim présente dans la pièce. Et le sang, tellement de sang. Un long frisson d’horreur parcoure l’échine de l’Herondale alors que les souvenirs l’assaillent.

« Et si au final, il n’avait été qu’un test. Pour savoir combien de temps un loup était capable de résister à la maladie. Pour faire de cette maladie une arme intraçable. Je sais que ça à l’air d’être sorti d’un film de science-fiction mais –pouvait-elle lui dire, dire ce qu’il y avait eu avant cette attaque contre sa personne- J’ai rencontré un docteur, un humain qui m’a dit que certains de ses pairs extrémistes vis-à-vis du monde obscure et des néphilims étaient prêt à se servir de souches de cette maladie pour les revendre au marché noir et provoquer une nouvelle guerre outre l’équilibre précaire actuelle. Je n’ai pas pu savoir ce qu’il en était parce que lors du rendez-vous qu’il m’avait fixé je l’ai retrouvé mort empoisonné au cyanure. J’essayais de retrouver celui à l’origine de tout ça quand on m’a tiré dessus. –elle se penche vers de Malherbe, l’air grave, ce qu’elle s’apprête à dire n’est, après tout, pas à prendre la légère- Si ce que ce docteur me disait est vrai, que certaines souches ont été vendu au marché noir et que des créatures obscures ont été pris pour cibles… alors les enjeux pourraient être bien plus grand que ma vengeance personnelle. Si Aiden a été tué parce qu'il en savait trop ou autre, ou s'il a juste servi de cobaye comme d'autres... »

L’Herondale a tout dit, maintenant, il peut soit la prendre pour une folle, soit la prendre au sérieux. Mais elle sait qu’elle devra trouver cette vérité un jour ou l’autre, et si tout est vrai, s’il arrive un moment où toute cette histoire se révèle –même ne serait-ce qu’en partie, vrai- elle sait qu’elle devra mettre d’autres personnes au courant, sa mère, Scylla, la rébellion. Les sorcières et sorciers, loups et louves, fées et vampires… Au fond d’elle, elle prie pour que ce docteur se soit trompé et n’ait été que parano… Elle l’espère vraiment. Mais qui peut savoir ?


La chasse aux chasseurs ft. Abigail Tumblr_inline_mye0cf9THY1rcvsof_1 La chasse aux chasseurs ft. Abigail 1498406079-tumblr-n8c75twasu1tejn5ko8-250_1
“I know it’s wrong – God, it’s all kinds of wrong – but I just want to be myself for once”
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

La chasse aux chasseurs ft. Abigail Empty
MessageSujet: Re: La chasse aux chasseurs ft. Abigail   La chasse aux chasseurs ft. Abigail Empty

Revenir en haut Aller en bas
         

 La chasse aux chasseurs ft. Abigail


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: